Sur Android P, la puissance précise du réseau pourra être dissimulée sur décision des opérateurs

Sur le web

Par Henri le

Toute personne ayant déjà utilisé un smartphone s’est plainte au moins une fois de la qualité du réseau téléphonique. Il sera bientôt encore plus difficile de savoir à quoi s’en tenir.

Android 8.0 Oreo est à peine déployé chez les utilisateurs que les premières infos concernant son successeur fleurissent déjà. Les développeurs de la communauté du site XDA ont en effet fouillé dans le code Android Open Source Project et ont trouvé des fonctionnalités intéressantes, qui pourraient figurer sur le prochain Android P.

Parmi elles, on retrouve la possibilité pour les opérateurs de cacher la puissance exacte du signal réseau, grossièrement représentée par les célèbres barres verticales et croissantes. Ces dernières sont exprimées en dBm (qui indiquent le rapport entre puissance en décibels et un milliwatt) en fonction de l’endroit où l’on se trouve. Si elles ne devraient pas disparaître de sitôt, la fonctionnalité permettant d’accéder à l’information précise dans les réglages pourrait être dissimulée sur demande de l’opérateur.

Des comparaisons plus difficiles à effectuer

Une majorité des gens ne verra pas la différence, mais ceux qui désiraient comparer les performances de leur réseau face à la concurrence risquent d’être bien embêtés. D’autant plus que la réception du signal réseau est primordiale sur la qualité des appels, mais aussi en ce qui concerne la vitesse de connexion à l’internet mobile.

Cette nouveauté aurait vu le jour sous la pression de grands opérateurs américains, qui ne l’ont évidemment pas crié sur les toits. La puissance du réseau pourra néanmoins toujours être lue via des applications tierces disponibles sur le Play Store. À moins qu’elles soient interdites.