Brûlé par le décollage de Space X, la NASA raconte l’histoire de « Toasty Cam »

Espace

Par Elodie le

Alors qu’il immortalisait le décollage d’une fusée Space X, avec à son bord les satellites de la mission Grace-FO, l’appareil photo du photographe de la NASA, Bill Ingalls, a littéralement fondu. L’agence gouvernementale spatiale raconte son histoire.

Crédits : NASA / Bills Ingalls

Le 22 mai dernier, un Falcon 9 de la compagnie Space X s’apprête à s’élancer dans les airs pour mettre en orbite les deux satellites de la mission Grace-FO. Leur but, mesurer les variations de la gravité à la surface de la Terre.

Pour que les photographes et journalistes présents sur place puissent saisir l’événement, un périmètre de sécurité est mis en place. Bill Ingalls, photographe attitré de la NASA depuis 30 ans, place quatre appareils dans ce périmètre et deux autres à l’extérieur du périmètre.

Crédit : NASA / Bill Ingalls

Il suffira d’une étincelle

Ironiquement, c’est l’un de ceux-là qui a péri dans les flammes. Celui placé à plus de 400 mètres du périmètre de sécurité. Comme l’explique la NASA sur son site, c’est un feu de brindilles déclenché par les moteurs de la Falcon 9 qui a littéralement fait fondre le Reflex. Heureusement, si l’objectif n’a pas résisté aux flammes, la carte mémoire de l’appareil a été préservée, nous faisant ainsi revivre les derniers instants du 5D.

Crédit : NASA / Bill Ingalls

Désormais célèbre sur les réseaux sociaux et rebaptisé « Toasty cam », l’appareil sera exposé au siège de la Nasa à Washington. Consécration ultime.