Dyson dévoile sa lampe à éclairage directionnel, la Dyson Lightcycle à partir de 499 euros !

Gadget

Par Gregori Pujol le

Jake Dyson a dévoilé hier sa lampe à éclairage directionnel, la Dyson Lightcycle. Celle-ci est dotée d’une technologie fruit de plus de deux ans de recherche et développement et 892 prototypes passés entre les mains de plus de 90 ingénieurs.

Aspirateurs, sèche-cheveux, lave-mains et maintenant lampes. Dyson se diversifie de plus en plus, et cherche à chaque fois à innover dans un domaine bien particulier. En attendant la voiture autonome, le constructeur britannique a présenté hier sa Dyson Lightcycle, une lampe « ultime » au design singulier disponible à partir de 499 euros.

Un suivi de la lumière du jour 

La Lightcycle est dotée d’un algorithme qui utilise l’heure, la date, ainsi que la géolocalisation dans le but d’adapter en permanence sa température de couleur et l’intensité lumineuse en fonction de la lumière du jour locale afin de diffuser la bonne luminosité selon l’heure de la journée. La mise en place du logiciel a été créée grâce à des données de plus d’un million de relevés satellitaires ayant permis de définir les conditions de luminosité de l’atmosphère terrestre à différents moments de la journée. Un microprocesseur 32 bits intégré à cette nouveauté interprète en continu les données de lumière du jour et les transmet au pilote optique en vue d’un réglage dynamique des couleurs. Les 3 LEDs chaudes et les 3 LEDs froides du produit fonctionnent en duo pour simuler des températures de couleur de la lumière du jour comprises entre 2 700 et 6 500 kelvins.

Le bras de la Lightcycle est réversible : il est amovible, peut être retourné et réintroduit en quelques secondes pour mieux paramétrer vos préférences esthétiques et positionner la lampe n’importe où dans votre pièce. Une légère pression du bras permet de positionner la lumière avec précision (à la verticale, à l’horizontale et à 360°) grâce au mouvement 3 Axis Glide. Sans ressorts ni pivots qui s’useraient, il n’y a pas d’affaissement. Elle dispose également d’un port USB-C intégré pour le chargement d’appareils.

Une lumière durant 60 ans

Lorsque les LED surchauffent, elles peuvent s’estomper et se décolorer. Dyson a résolu ce problème grâce à une technologie souvent utilisée dans les satellites. Un tube de cuivre scellé sous vide qui évacue la chaleur. À l’intérieur, une goutte d’eau s’évapore, dissipant ainsi la chaleur le long du tuyau lors de sa condensation avant de retourner dans les LED par capillarité. Elle assure un cycle de refroidissement sans interruption et sans consommation d’énergie. Autrement dit, la luminosité et la qualité de la lumière sont préservées pendant 60 ans. Ainsi, la capacité de cette nouvelle technologie à adapter sa couleur et sa luminosité avec fiabilité dans le sillage de la lumière naturelle du jour ne se dégrade pas avec le temps.

Conçue  pour améliorer le scintillement optique

La Dyson Lightcycle offre un ensemble uniforme de lumières de grande qualité d’une luminosité supérieure à 1 000 Lux, conjugué à une protection contre l’éblouissement et un faible scintillement optique (<1 %). Elle dépasse notamment les niveaux recommandés pour étudier. Un réflecteur heptagonal divisé par une couche de film de diffusion en PMMA mélange la lumière de manière homogène et permet de créer une source de lumière unique pour des ombres de grande qualité. Le réflecteur inférieur a été conçu pour protéger les yeux de l’éblouissement et orienter la lumière afin de créer un ensemble de lumières uniforme, la source lumineuse étant dissimulée.

Plus ou moins connectée

Il est possible de connecter la lampe à l’application Dyson Link pour adapter le flux lumineux selon son âge, ses activités, sa routine quotidienne ainsi qu’à la lumière du jour locale. Le but étant d’offrir un éclairage optimal tout au long de la journée. Elle possède des modes prédéfinis : Étude, Détente, Précision, Dynamique, Réveil, Sommeil et Absence, et est également dotée d’une commande manuelle permettant de définir les préférences personnelles en matière de luminosité. Il est possible de préprogrammer et de renommer jusqu’à 20 réglages d’éclairage différents, en fonction de l’activité ou de l’humeur par exemple. La luminosité varie de 100 à plus de 1 000 Lux, tandis que la couleur se règle entre 2 700 kelvins chauds et relaxants, et 6 500 kelvins blancs et froids. En mode Absence, la lampe s’allume et s’éteint à des heures définies afin de simuler une présence humaine, ce qui lui permet de faire office de lampe de sécurité.  Par contre, elle n’est pas Wifi et ne peut pas se connecter à Google Assisant ou Alexa, dommage… Enfin, notez qu’un capteur de mouvement à infrarouge allume la lumière lorsque vous vous en approchez, puis l’éteint dès lors que vous vous êtes absenté pendant deux minutes, ce qui vous permet d’économiser de l’énergie.


Prix et disponibilité

La lampe Dyson Lightcycle est disponible dès maintenant en deux formats (bureau et lampadaire) et deux coloris (noir/noir ou blanc/argent), aux prix respectifs de 499,99 euros et 749,99 euros !