Selon une nouvelle étude, les T-rex avaient un « climatiseur » dans la tête

Science

Par Amandine Jonniaux le

Bien pratique en cas de fortes chaleurs, les Tyrannosaurus Rex possédaient vraisemblablement un système de refroidissement interne similaire à celui des alligators, et capable de réguler la température de leur crâne. On aurait aimé avoir la même chose cet été pendant la canicule. 

Crédits Disney / Pixar

C’est le genre de questions qu’on ne s’était jamais posées, mais auxquelles on est tout de même contents de pouvoir désormais répondre. Une équipe de chercheurs menée par Casey Holliday, professeur d’anatomie à l’Université du Missouri, affirme en effet avoir récemment découvert l’utilité des mystérieux trous que l’on aperçoit au sommet des crânes des T-rex. Alors que la majorité des scientifiques semblaient jusqu’à aujourd’hui s’accorder sur le fait que ces derniers abritaient des muscles destinés à actionner l’imposante mâchoire du prédateur, il semblerait que la vérité soit en réalité assez différente. 

En se basant sur des recherches réalisées auprès d’une population d’alligators, connus pour être les lointains descendants des Tyrannosaures, l’équipe de chercheurs à l’origine de l’étude a en effet découvert que les orifices en question permettaient aux reptiles de réguler leur température corporelle, comme le rapporte le site de la BBC après la publication de l’étude originale sur le site de l’Université du Missouri. Après observation des animaux en caméras infrarouges, il a ainsi été établi que ces trous étaient remplis de vaisseaux sanguins, capables de se réchauffer ou au contraire de se refroidir face à des températures trop froides, ou au contraire trop chaudes. Une sorte de climatiseur naturel, qui permet ainsi aux alligators de rester alertes et en formes quel que soit le climat. Du fait de leur proximité génétique, les chercheurs en ont conclu que les petites cavités dorso-temporales présentes sur les crânes des Tyrannosaures Rex devaient sensiblement adopter le même rôle à l’époque.