Chantage à la webcam : un escroc arrêté

Sécurité

Par Jason Mathurin le

Un escroc qui menaçait de divulguer des images compromettantes d’internautes prises grâce à leur webcam a été arrêté.  

L’escroc derrière l’arnaque des webcam piratées a été arrêté par les autorités françaises la semaine dernière. Si plusieurs variantes de cette escroquerie ont vu le jour depuis quelques mois, le jeune homme de 20 ans derrière cette arnaque affirme avoir agi seul et aurait empoché près de 500 euros en bitcoins par internaute piégé. Dans ses emails, il menaçait ses victimes de révéler leurs « goûts particuliers » et de diffuser des vidéos compromettantes d’elles dans des « positions scabreuses ». Le tout soi-disant récupéré depuis leur ordinateur et grâce à leur webcam restée activée et piratée par ses soins. Depuis le mois de janvier 2019, pas moins de 28 000 personnes ont été prises pour cibles dans cette affaire d’emails frauduleux, comme le recense la plateforme Pharos. « Les victimes recevaient un courriel en français, parfois en anglais, qui provenait d’un supposé hacker, qui disait qu’il avait piraté l’ordinateur de la victime et qu’il détenait des images compromettantes », relate François-Xavier Masson, directeur de l’Office central de lutte contre la cybercriminalité à France Inter.

En réalité, le pseudo-pirate ne détenait ni photos obscènes, ni même d’historique de sites pédopornographiques, pas non plus d’enregistrements via la webcam. Le tout n’était qu’un appât destiné à faire chauffer la carte bleue de sa victime. Lorsque l’on reçoit un email de ce genre, on a souvent le réflexe de le mettre immédiatement en spam. Mais pour rendre le tout plus crédible, l’auteur y avait joint quelques vieux mots de passe récupérés dans l’immense base de données du Darknet. Et si cette arnaque n’a fait qu’une cinquantaine de victimes, François-Xavier Masson tient tout de même à alerter les internautes qui pourraient potentiellement se trouver dans une telle situation :  « Il ne faut jamais agir sous la pression, les pirates et les escrocs jouent beaucoup là-dessus, sur le fait que vous allez réagir parce que vous vous sentez un peu acculé. Il ne faut jamais réagir de manière précipitée dans ce genre de situation » a t-il dit dans les colonnes de France Inter.