Emmanuel Macron met 5 milliards d’euros sur la table pour les plus grosses start-up

Business

Par Remi Lou le

Le président de la République n’a jamais caché son intérêt pour la French Tech. Aujourd’hui, il annonce 5 milliards d’euros pour renforcer les quelques start-up françaises valorisées à plus d’un milliard d’euros.

« Si nous ne construisons pas des champions nos choix seront dictés par d’autres. » C’est sur cette phrase que le Président de la République française a annoncé ce mercredi 18 septembre au French Digitale Day qu’il comptait bien multiplier par deux et amener à 25 le nombre de Start up valorisées à plus d’un milliard d’euros en France, et ce d’ici 2025. Pour ce faire, Emmanuel Macron compte miser sur les investisseurs institutionnels, qui se sont déjà engagés à mettre 5 milliards d’euros sur la table afin de favoriser le développement de start-up en pleine croissance, comme le note Libération

Pour le Président, cette volonté de créer un écosystème de start-up fort dans l’Hexagone est primordial, à l’heure où leur nombre restreint les met en danger face à la concurrence potentielle d’importants acteurs étrangers. Plus encore, Emmanuel Macron a marqué la volonté de développer des « champions dans tous les nouveaux segments, le digital, l’intelligence artificielle », afin de rendre nos choix « plus souverains » et d’éviter qu’ils ne soient « dictés par d’autres ». En ligne de mire, la Chine, et bien sûr les États-Unis. La volonté est également de favoriser les acteurs prometteurs pour favoriser la création d’emplois. Emmanuel Macron a ainsi souligné que « aux États-Unis, entre un tiers et la moitié des créations nettes d’emplois sont liées directement ou indirectement à la technologie » afin de soutenir son propos.

Pour traduire cette volonté en acte, le gouvernement vient de publier une liste des 40 entreprises technologies prometteuses dans l’Hexagone. Celles-ci vont se réunir pour former le « Next 40 », soit un Cac 40 pour les start-up, et pourront bénéficier d’un programme spécifique d’accompagnement.