Voitures électriques : seuls 10% des Français envisagent d’en acheter

Automobile

Par marie le

Malgré la communication et la promotion du « zéro émission », la voiture électrique n’arrive pas à séduire la population française.

En France, selon les résultats du baromètre de l’Argus, publiés le 20 septembre dernier, 10% des français uniquement se disent prêts à acheter une voiture électrique, en cas de nouvel achat en 2019. Les voitures électriques, malgré la promotion autour du « zéro émission », ne parviennent pas à convaincre la majorité des français. Le prix, bien évidemment est un frein à l’achat. Mais ce critère n’arrive qu’en troisième position. Pour 63% des personnes sondées, le premier facteur de leur réticence est le manque d’autonomie des batteries. Malgré la hausse des capacités de batterie des modèles récents, la population estime que l’autonomie de batterie reste trop limitée. Le deuxième facteur avancé par 54% sondés reste sur la même problématique : le manque de bornes de recharge. En 2020, la France comptera plus de 45 000 stations de bornes de recharge. Aujourd’hui, en 2019, on en compte environ 28 000. Afin de patienter jusqu’en 2020, il faudra bien anticiper ses voyages pour être sûr de ne pas tomber en panne. Au-delà des manques de bornes, la charge est également estimée trop longue. Comme le rappelle Phonandroid, on attend cependant des améliorations rapides sur ce point notamment avec l’arrivée des Supercharger V3 de Tesla, censés pouvoir « faire le plein » en seulement quinze minutes.

Le prix arrivent en troisième position des raisons expliquant la réticence des sondés vis-à-vis des voitures électriques. 51% des répondants le jugent trop élevé. Et quasi la moitié des sondés jugent que l’électrique n’est pas plus écologique que l’essence ou le diesel. Les voitures à essences restent en tête des intention d’achats (31%). Le diesel arrive juste après avec 28%. La voiture électrique passe en quatrième position avec 10%, derrière l’hybride (23%), et devant l’hydrogène (6%) et le gaz (2%).