Espace : On connaît la date de la première mission 100% féminine

Espace

Par Amandine Jonniaux le

Elles s’appellent Christina Koch et Jessica Meir, et leur nom devrait bientôt marquer l’histoire. Les deux astronautes ont en effet été choisies pour participer à la première mission spatiale 100% féminine de l’histoire de l’humanité. 

Crédits Nasa on the Commons via Flickr CC

Souvenez-vous en mars dernier, la NASA avait provoqué de vives réactions au sein de l’opinion publique en annulant la toute première mission spatiale féminine. Anne McClain, l’astronaute initialement pressentie pour l’expédition s’était en effet rendu compte au moment de préparer son départ depuis l’ISS, que la Station spatiale Internationale ne possédait aucune combinaison à sa taille. Un gros raté qui l’avait finalement contrainte à retourner sur Terre sans avoir effectué la fameuse mission. L’Agence Spatiale Internationale entend pourtant bien se rattraper avant la fin de l’année, avec une nouvelle échéance fixée au 21 octobre prochain, qui impliquera cette fois les deux astronautes américaines Christina Koch et Jessica Meir. Si la mission en elle-même consistera “simplement” en une série de travaux de réparation sur l’ISS, cette première sortie exclusivement féminine, baptisée US Spacewalk 59 promet pourtant de s’inscrire dans l’Histoire de la conquête spatiale. 

En plus de réaliser la toute première sortie spatiale 100% féminine de l’histoire de l’humanité, Christina Koch profitera notamment de son voyage transorbital pour valider un double record, en devenant également la femme ayant passé le plus de temps consécutif dans l’espace au cours d’un vol habité. Arrivée le 14 mars 2019 à bord de la Station Spatiale Internationale, l’ingénieure de quarante ans ne devrait reposer le pied sur la terre ferme que d’ici 2020. Un voyage bien supérieur à celui de Peggy Whitson, qui avait passé près de 288 jours dans l’espace entre 2016 et 2017, mais encore loin du record du Russe Valeri Poliakov, qui a passé plus de 437 jours d’affilé dans l’espace lors de la mission Soyouz TM-18 en 1995.