Countdown : quand une application prédit la date de votre mort

Cinéma

Par marie le

Countdown, ou l’application maudite annonçant la mort, dévoile ses premières images dans une bande-annonce horrifique.

“Nos portables sont devenus indispensables. Nos applis gèrent nos rendez-vous de santé, notre vie sentimentale. Mais si une application  pouvait vous dire combien de temps il vous reste à vivre” , voilà comment s’annonce le trailer du film de Justin Dec. Countdown, prévu en salle le 13 novembre prochain raconte l’histoire de Quinn, une jeune infirmière, qui télécharge la nouvelle application à la mode : celle-ci vous annonce le nombre d’années, de mois, de jours et même de secondes qu’il vous restent à vivre. L’envie et la peur de savoir l’heure de la mort hantent les pensées des protagonistes. Alors forcément, lorsque l’application annonce une durée restante de 63 ans ou 57 ans de vie, l’angoisse est moindre. Mais lorsqu’il reste seulement deux jours comme Quinn (Elizabeth Lail) c’est autre chose…

L’application commence à occuper tous les esprits des protagonistes qui sont victimes d’une mort proche. Qui a créé cette application ? Qui possède le pouvoir de connaître à l’avance le rendez-vous avec la faucheuse ? Les premières images du film annoncent un univers sombre, inquiétant, angoissant et plus que réaliste. Le scénario s’ancre dans une société, à l’image de la nôtre, où les applications se développent de plus en plus. Les applications gèrent nos vies, nos rendez-vous, nos conversations… pourquoi pas notre mort ? Le casting du film mettra en scène Elizabeth Lail (You), Anne Winters (13 Reasons Why), Jordan Calloway (Black Lightning/ Riverdale), Tom Segura (Apprentis Parents), Tichina Arnold (Tout le Monde Déteste Chris), Peter Facinelli (Twilight), P.J Byrne (Rampage). Le film paraîtra dans les salles obscures le 13 novembre prochain.

Ce n’est pas la première fois que le cinéma fait appel à la technologie pour annoncer le destin des protagonistes. Hideo Nakata l’avait déjà fait en réalisant The Ring en 1996 où le visionnage d’une cassette vidéo maudite était l’élément déclencheur d’une malédiction annonçant encore sept jours de vies aux protagonistes.