Netflix pourrait interdire le partage de compte

Sur le web

Par Remi Lou le

Durant un entretien pour The Daily Dot, le directeur des produits de Netflix, Greg Peters, a indiqué que la firme comptait prochainement interdire le partage de compte.


Partager son compte Netflix pour abaisser la facture est un phénomène très répandu, et concernerait près de 9 abonnés sur 10 du service en France, selon un rapport Médiamétrie datant de mi-octobre. Pourtant, bien que Netflix stipule dans ses conditions d’utilisation que le service est bien « réservé à un usage uniquement personnel et non commercial et ne doit pas être partagé avec des personnes extérieures à votre foyer », la firme ne met pas spécialement en place de moyens de sécurité afin de limiter le partage de compte, comme peut le faire Spotify, notamment. De plus, le service ne s’est jamais vraiment montré hostile envers cette pratique, si bien que le boss de Netflix déclarait même il y a quatre ans, lors du CES, qu’il « ador[ait] les gens qui partagent Netflix », note Presse Citron. Pourtant, avec des concurrents féroces qui débarquent sur le marché avec des prix cassés, dont notamment Disney et Apple, le service semble faire machine arrière et pourrait prochainement interdire le partage de compte. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre Greg Peters, directeur des produits, durant une interview accordée à The Daily Dot il y a quelques jours.

Une perte estimée à 2 milliards de dollars par an

Selon Peters, le partage de compte « sauvage » ferait perdre une somme colossale à Netflix. Un manque à gagner qui s’estime à près de deux milliards de dollars par an, et autant d’argent qui manque cruellement à la firme pour financer des projets originaux et lutter le mieux possible contre les futurs concurrents du service. Pour l’heure, Netflix n’a pas indiqué la façon dont la firme compte s’y prendre pour limiter le partage de compte entre amis, mais la façon dont les autres services comptent procéder peut éclairer notre lanterne. De son côté, Disney+ a indiqué qu’il ne devrait pas permettre ce type de pratique, en limitant notamment le nombre d’appareils connectés à un même compte, quand Spotify est parti en guerre contre les fraudeurs en utilisant la géolocalisation des membres des abonnements « Famille ».