Brave 1.0 : le navigateur respectueux de la vie privée débarque en version stable

Sur le web

Par Remi Lou le

La première version stable de Brave, le navigateur respectueux de la vie privée, fait ses premiers pas dans sa version 1.0. Il est disponible dès à présent sur Windows, macOS, Linux, Android et iOS.

Crédits : Brave Software

Les utilisateurs les plus soucieux de leur vie privée ont enfin une nouvelle solution parfaitement adaptée en matière de navigateur web, venant s’ajouter à Mozilla Firefox. Brave Software, à l’origine du navigateur Brave, vient en effet d’annoncer sur son blog le lancement de la version 1.0 de son navigateur. Celui-ci, qui regroupait déjà près de 9 millions d’utilisateurs alors qu’il n’était qu’en période de bêta, profite désormais d’une version parfaitement stable et compatible avec tous les systèmes d’exploitation, soit Windows, macOS, Linux, mais aussi sur mobile avec une version Android et iOS. Bien qu’étant annoncé comme 3 à 6 fois plus rapide que ses concurrents, Brave prône avant tout la confidentialité de ses utilisateurs.

Développé par le cofondateur de Mozilla, Brave s’appuie sur Chromium, et propose une interface assez proche de celle du célèbre navigateur de Google. De plus, il est compatible avec les extensions et les thèmes disponibles pour Chrome. Toutefois, c’est notamment en matière de protection de la vie privée que Brave tranche nettement avec la solution de Google. Comme annoncé dans le communiqué de presse disponible sur son site, Brave souhaite mettre fin « au capitalisme de la surveillance avec une plateforme privée de paiement et de publicité qui profite aux utilisateurs, aux annonceurs et aux éditeurs. »

Concrètement, le navigateur de Brave Software bloque ainsi, par défaut, les publicités photo/vidéo ainsi que les trackers, et offre une sécurité avancée en intégrant de nombreuses extensions d’emblée. Quant à son mode de navigation privée, il est basé sur le réseau Tor, offrant ainsi une confidentialité à toute épreuve. Toutefois, il reste possible d’activer les publicités si on le souhaite, notamment pour les utilisateurs qui veulent contribuer à faire vivre les journalistes sur les sites d’actualité (c’est notre cas), ou encore gratifier les créateurs de contenus, sauf que les publicités ainsi affichées resteront respectueuses de la vie privée. Pour ce faire, le navigateur s’appuie sur Brave Rewards, un système qui s’appuie sur les données de navigation stockées en local, jamais transférées à des tiers. De plus, Brave a indiqué reverser 70% des revenus générés par la publicité à ses utilisateurs via des jetons baptisés BAT, pour Basic Attention Tokens. Ces jetons peuvent, par la suite, être convertis en bons d’achat ou en cartes-cadeaux et son utilisables chez près de 250 000 entreprises partenaires, ou bien reversés à vos sites favoris.