De fausses cornes de rhinocéros pour casser le marché noir

Sur le web

Par Olivier le

La population mondiale de rhinocéros baisse dangereusement, pour une raison malheureuse : les cornes de ces animaux sont particulièrement recherchées et les acheteurs sont prêts à mettre beaucoup d’argent pour s’en procurer.

Et puisque les prix pour ces cornes ne font qu’augmenter, alimentant ainsi un cercle infernal, la seule solution pourrait être d’inonder le marché de… fausses cornes ! C’est la loi de l’offre et de la demande : plus il y aura les produits recherchés, plus leurs prix baisseront, ce qui réduira à néant l’activité des braconniers.

Des cornes pour tromper les acheteurs

Mais avant de briser le marché illégal des cornes de rhinocéros, il faut produire des cornes de suffisamment bonne qualité pour tromper les vendeurs et les acheteurs. C’est là qu’entrent en jeu les chercheurs de l’université de Fudan, à Shanghai, aidés par leurs collègues de l’université d’Oxford. Ces derniers ont créé une technique de création de fausses cornes de rhinos à partir de poils de chevaux !

Il s’agit pour le moment de démontrer que l’idée est la bonne. Les poils de chevaux sont maintenus entre eux par une matrice de soie, qui imite le « composant collagène » que l’on trouve dans les cornes de rhinocéros. Par conséquent, il est très difficile de distinguer une vraie corne d’une fausse. Et c’est de cette manière qu’il sera possible de fausser le marché pour le réduire à néant. Et sauver les rhinocéros…

Il faut toutefois réussir à produire ces fausses cornes en volume, tout en restant bon marché et simple à fabriquer. Surtout, il importe de trouver un canal de distribution pour inonder le marché noir.