Facebook traduit malencontreusement le nom du président chinois par “ShitHole”

politique

Par Felix Gouty le

Un vide dans la base de données attachée à la langue birmane a accidentellement conduit le traducteur automatique de Facebook à traduire Xi Jinping par “trou-de-merde”, du birman en anglais.

Les réseaux sociaux.
Crédit Pixelkult / pixabay

“Ce dîner honore le président ‘trou-de-merde’.” Cette phrase est le résultat d’une faille dans le système de traduction automatique de Facebook. Celui-ci a en effet traduit le nom du président chinois, Xi Jinping, par “shithole” lors de demandes de traduction de publications birmanes en anglais. L’exemple de traduction cité ici est issue d’une déclaration officielle d’Aung San Suu Kyi, porte-parole du gouvernement birman. Le président chinois était alors en visite en Birmanie pour la finalisation de nombreux accords économiques entre les deux pays.

D’après Facebook, l’erreur de traduction aurait été causée par l’absence du nom “Xi Jinping” dans le volet attaché à la langue birmane dans sa base de données. En conséquence, tous les mots commencés par “xi” ou “shi” étaient automatiquement traduits en anglais par “merde” ou “trou-de-merde.” D’après un linguiste américain, spécialisé dans la langue birmane et interrogé à cette occasion par le New-York Times, le nom du président chinois se rapproche phonétiquement des mots birmans “chi kyin phyin” qui peuvent se traduire par “fèces trou fesses.” Google Traduction n’a cependant manifesté aucun problème de ce genre. Dans un communiqué, l’entreprise du célèbre réseau social s’est évidemment excusée de cette insulte accidentelle : “cela n’aurait pas dû arriver et nous faisons actuellement en sorte que ça ne se reproduise pas. Nous sommes sincèrement désolés de l’offense occasionnée.” La Chine serait le deuxième pays le plus rentable pour Facebook, en matière de revenus générés par la publicité. Il est certain que l’entreprise de Mark Zuckerberg ne souhaite pas fâcher le gouvernement chinois.