Le nom de ce dinosaure, cousin du T. Rex, signifie “faucheur de la mort”

Science

Par Felix Gouty le

Avant l’apparition du Tyannosaurus rex, un autre criminel terrifiait les herbivores du Crétacé. Proche du T. Rex, il constitue néanmoins une nouvelle espèce à part entière et prend pour nom Thanatotheristes degrootorum.

Un crâne fossilisé de Tyrannosaurus rex.
Le moulage d’un crâne complet de Tyrannosaurus rex au Muséum national d’histoire naturelle de Paris (Crédits : Adam Mathieu / Unsplash).

Si le tigre du Bengale est l’équivalent moderne du Tyrannosaurus rex dans le règne animal, alors cette espèce nouvellement découverte serait l’analogue du jaguar. Il y a 79 millions d’années, bien avant que le plus costaud T. rex ne règne en maître sur l’Amérique du Nord (et bien plus avant l’apparition des grands félins), un autre dinosaure carnivore de la famille des Tyrannosauridés semait la terreur au sud de l’actuel Canada. Sa force brute portée par un corps élancé de huit mètres de long pouvait rivaliser avec les cornes et l’armature du Xenoceratops, un cousin du mieux connu mais plus tardif Triceratops. Son crâne plus allongé que son célèbre cousin lui vaut aujourd’hui le surnom terrifiant de “faucheur de la mort.” Cette nouvelle espèce, Thanatotheristes degrootorum de son nom scientifique, serait la première du genre faite au Canada en 50 ans.

Tout a commencé au cours d’une balade le long de la Bow River en 2010. Les De Groot (d’où le faucheur de la mort tire la seconde partie de son nom), un couple canadien, sont tombés sur des ossements fossiles clairement attribués aux mâchoires d’un dinosaure. Consciencieux, ces derniers les ont rapporté au Royal Tyrrell Museum de Calgary qui les a gardé précieusement pendant des années. Jared Voris, doctorant au département de géoscience de l’université de Calgary, s’est ensuite récemment épris de ces fossiles et a décidé d’y consacrer une étude (aujourd’hui publiée dans la revue scientifique Cretaceous Research). Au cours de ces analyses, il a remarqué que le segment de mâchoire supérieure présentait des crêtes verticales absentes des crânes d’autres espèces de Tyrannosauridés. Il en a donc conclu que ces mâchoires devaient appartenir à un nouveau genre de tyrannosaures – le plus vieux jamais daté à ce jour – et donc d’une nouvelle espèce. Son nom est peut-être un peu compliqué à prononcer mais, pour les dinosaures herbivores du Crétacé, sa sentence était claire et nette : la mort.

T.rex superstar (Science à...
  • Jean Le Loeuff
  • Belin
  • Format Kindle
  • Édition no. 0 (05/19/2017)

stopwatch 2 min.