Dossier

[Guide d’achat] Six téléviseurs 4K pour bien débuter la Coupe du Monde

Téléviseur

Par Nerces le

Il y a quelques jours, nous vous proposions toutes les clés pour bien choisir votre téléviseur 4K en prévision de la Coupe du Monde de football qui va bientôt se tenir en Russie. Aujourd’hui, l’idée est plus simple encore : vous proposer directement sept produits que nous tenons pour excellents dans leur catégorie respective. Il y en aura donc pour tous les goûts et, surtout, pour toutes les bourses en partant du petit poucet de la sélection – le HiSense qui se négocie moins de 700 euros – jusqu’aux produits pour châtelains, comme l’incroyable Iiyama et ses 86″ de diagonale.

HiSense H55N6800 : le petit prix (660€)

HiSense n’est pas encore très connu en France mais avec des produits de la trempe du H55N6800, le constructeur devrait vite gagner en popularité. Pensez donc, à moins de 700 euros, il nous propose un téléviseur doté d’une diagonale de 55″ à la norme 4K avec une qualité d’image assez stupéfiante. La dalle employée par le Chinois est un modèle VA garantissant donc un contraste remarquable pour du LCD. Nous y perdons un petit peu côté angles de vision, mais rien de catastrophique. Le moteur de mise à l’échelle n’est pas non plus irréprochable, mais il permet de profiter des contenus 1080p sans trop de problèmes. L’homogénéité générale de la dalle est plus que correcte et nous apprécions la finition soignée de l’ensemble. Un modèle qui permet – enfin – de profiter de la 4K sans (trop) se ruiner.

 

TCL U55C7006 : l’autre petit prix de la sélection (750€)

Second constructeur chinois de notre sélection, TCL n’est guère plus connu du grand public que HiSense. Mais lui aussi est parvenu à nettement monter en gamme au cours des dernières années afin de proposer aujourd’hui des modèles de grande qualité à des prix particulièrement compétitifs. À moins de 750 euros, il ne faut évidemment pas s’attendre à retrouver de l’OLED, mais la dalle de technologie VA procure de bons angles de vision et un contraste plus que correct. Le rendu des couleurs est assez remarquable grâce, notamment, à un calibrage très réussi. On regrettera tout de même un relatif manque d’homogénéité de l’ensemble, mais il faut bien laisser une certaine marge de manœuvre aux constructeurs moins bon marché !

Samsung QE55Q7F : le meilleur du LCD à la sauce Samsung (1600€)

S’il fait partie des plus célèbres des constructeurs de télévisions, Samsung s’est fait damer le pion par Panasonic dans le haut de gamme de l’OLED. Le Sud-coréen se rattrape cependant avec une technologie maison destinée à faire progresser encore un peu plus les LCD. Ainsi, le QLED permet d’obtenir des dalles plus brillantes et dotées d’un meilleur contraste que les LCD classiques. Si en comparaison directe, on reste un petit cran en-dessous de l’OLED, le résultat est malgré tout sublime. Le rendu des couleurs est remarquable et la luminosité excellente. En revanche, reconnaissons que plusieurs points nous font tiquer un petit peu. Tout d’abord, l’utilisation du TN limite les angles de vision. De plus, l’homogénéité est imparfaite à cause du rétroéclairage par les bords. Heureusement, Samsung compense ces quelques reproches par d’autres atouts et en particulier une excellente compensation du flou de mouvements et une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz. Si nous avons une préférence pour le modèle OLED de Panasonic, le QE55Q7F reste une alternative intéressante.

Sony KD-65XE9005 : le meilleur du LCD à la sauce Sony (1700€)

Sony n’a pas encore pleinement embrassé la technologie OLED, mais cela n’empêche pas le constructeur japonais de proposer des téléviseurs de grande qualité, comme il a si souvent su le faire par le passé. Ainsi, le KD-65XE9005 est l’unique modèle 65″ de notre sélection. Si cette diagonale ravira nombre d’utilisateurs, il nous faut reconnaître un rapport qualité / prix généralement très inférieur au 55″… sauf dans le cas de ce téléviseur qui se négocie plus ou moins 1700 euros. À ce tarif, on profite d’une qualité d’image remarquable, même si un ton en-dessous du TX55EZ950E de Panasonic. Contraste, luminosité et rendu des couleurs ne souffrent guère de critique et le calibrage est proche de la perfection. De plus, Sony dispose d’un des meilleurs moteurs de mise à l’échelle : l’upscaling des vidéos 1080p est bluffant. En définitive, voici enfin un modèle 65″ (presque) abordable pour profiter de la Coupe du Monde en très grand format.

Panasonic TX55EZ950E : l’OLED au meilleur de sa forme (1800€)

Depuis plusieurs années déjà, Panasonic s’est imposé comme l’un des constructeurs les plus actifs sur le marché de l’OLED. Cette expérience accumulée transparait dans le TX55EZ950E souvent reconnu comme l’un des tout meilleurs produits dotés de cette technologie de dalle. Évidemment 4K, le téléviseur de 55″ de diagonale est proche de la perfection. La qualité d’image d’abord ne souffre aucune critique : contraste, couleur, angles de vision, compensation des mouvements, upscaling… Un sans-faute ! Soulignons également les accessoires comme l’interface utilisateur très confortable ou la télécommande rétroéclairée et précisons pour finir qu’il existe une version 65″ pour les détenteurs de grands salons. Attention, le prix est alors beaucoup plus élevé, du simple au double.

LG 55C8V : le nec plus ultra (2200€)

Le constructeur sud-coréen LG a été parmi les premiers à proposer des téléviseurs dotés de la technologie OLED. Pourtant, ces dernières années, il semblait à la peine et des concurrents comme Panasonic – voir le modèle précédent – ont petit à petit pris le leadership sur le segment haut de gamme. LG revient aujourd’hui en force pour la Coupe du Monde avec le 55C8V, un modèle 4K capable de véritables prouesses. OLED oblige, le contraste est évidemment parfait, les couleurs éclatantes et les angles de vision excellents. LG ne s’arrête cependant pas en si bon chemin et propose un moteur de mise à l’échelle assez stupéfiant pour profiter au mieux des contenus 1080p. De plus, le moteur de compensation de mouvements est enfin au niveau de la concurrence. En définitive, l’unique reproche que l’on fera à ce modèle concerne son pied, étonnamment disgracieux.

Iiyama LE8640UHS-B1 : le géant (4800€)

Sur le marché des téléviseurs 4K, il y a deux tailles dites standards – le 55″ et le 65″ – et des modèles de dimensions diverses gravitent autour. Il est toutefois très difficile de trouver des produits de plus de 75″ de diagonale. Pour les châtelains, nous avons malgré tout retenu un produit que le constructeur Iiyama va distribuer pile pour la Coupe du Monde de football, le LE8640UHS-B1. Derrière cette référence barbare se cache un produit à la finition impeccable et dotée de tous les raffinements. L’image – au format 4K bien sûr – reste très homogène alors que les 4 ports HDMI permettront de brancher à peu près tout et n’importe quoi. Attention cependant, qui dit grande taille dit aussi poids important (plus de 60 kg), consommation élevée (302W) et tarif d’exception… à plus de 4500 euros, il s’agit d’un produit hors-norme, à tous les niveaux.