Test

Test flash : LEGO Harry Potter : Années 1 à 4

Par Rédacteur Invité le

Après avoir LEGOisé les personnages de Star Wars, d’Indiana Jones et même de l’univers Batman, TT Games s’est décidé à jeter son dévolu sur la saga de J.K Rowling, au potentiel ô combien vendeur. Bonne pioche ?

02878616-photo-lego-harry-potter-years-1-4

Si vous avez déjà eu l’occasion de jouer à l’un des jeux LEGO [Insériez ici le nom d’une licence ultra vendeuse], alors inutile de paniquer : vous serez en terrain connu avec cette nouvelle itération réservée à Potter et ses amis. Pour tout vous dire, TT Games ne s’est pas franchement foulé pour le coup, en se contentant d’adapter à la sauce Harry Potter un concept qui a déjà fait ses preuves par le passé. Ainsi, cette fois, vous serez projeté dans l’univers enchanteur du magicien à la cicatrice, histoire de revivre les 4 premiers volets de son aventure (on s’arrête donc à la fin de La Coupe de Feu, en attendant la suite ?). Et qui vous attend n’est pas bien compliqué à deviner : un jeu mêlant plates-formes, énigmes faciles à boucler et collecte de briques LEGO. On sentirait presque comme un air de déjà-vu, n’est-ce pas ? Mais ne soyons pas mauvaises langues : jouer les apprentis-magiciens dans ce monde composé de briques n’est pas des plus désagréable, et on se prend souvent avoir le sourire aux lèvres lorsque l’on débloque un nouveau sort… Rajoutez à cela la possibilité de jouer à 2 en coop, et vous conviendrez que le programme proposé est loin d’être ragoutant, du moins, sur le papier. Pourtant, ce LEGO Harry Potter : Années 1 à 4 n’a pas pris le temps de corriger les défauts inhérents qui caractérisent les jeux LEGO de TT Games. A commencer par ce gameplay toujours aussi approximatif, qui vous demandera bien souvent de vous y reprendre à 2 ou 3 fois avant d’être en mesure de réaliser une action (déplacer un objet, réussir un saut…). De la même façon, le déroulement du jeu est un peu trop linéaire pour véritablement nous scotcher au pad, et on sentira comme une espèce de lassitude à enchaîner les missions un peu trop semblables une fois les rouages du gameplay maîtrisés. Alors bien sûr, les développeurs ont pensés à nous proposer une chasse aux objets, histoire de gonfler sa liste de succès (ou de Trophées), mais franchement, à moins d’être fan, on perdra patience avant d’avoir bouclé le jeu à 100%.

LEGO Harry Potter : Années 1 à 4 tire donc évidemment sa force de sa licence charismatique. A côté de ça, TT Games peine à renouveler son concept certes efficace il y a quelques temps encore, mais qui commence désormais à sentir le déjà-vu. Et puis, le fait que les développeurs ne se soient pas décidés à corriger les défauts inhérents de la licence commence à sérieusement agacer… Serait-il vraiment temps de réagir, avant de fournir l’épisode de trop ?

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +
Une licence forte
On avance en terrain connu…

Les –
…bien trop connu, peut-être ?
Les soucis de gameplay toujours pas réglés
Réalisation graphique convenable, sans plus

Après avoir LEGOisé les personnages de Star Wars, d’Indiana Jones et même de l’univers Batman, TT Games s’est décidé à jeter son dévolu sur la saga de J.K Rowling, au potentiel ô combien vendeur. Bonne pioche ?

02878616-photo-lego-harry-potter-years-1-4

Si vous avez déjà eu l’occasion de jouer à l’un des jeux LEGO [Insériez ici le nom d’une licence ultra vendeuse], alors inutile de paniquer : vous serez en terrain connu avec cette nouvelle itération réservée à Potter et ses amis. Pour tout vous dire, TT Games ne s’est pas franchement foulé pour le coup, en se contentant d’adapter à la sauce Harry Potter un concept qui a déjà fait ses preuves par le passé. Ainsi, cette fois, vous serez projeté dans l’univers enchanteur du magicien à la cicatrice, histoire de revivre les 4 premiers volets de son aventure (on s’arrête donc à la fin de La Coupe de Feu, en attendant la suite ?). Et qui vous attend n’est pas bien compliqué à deviner : un jeu mêlant plates-formes, énigmes faciles à boucler et collecte de briques LEGO. On sentirait presque comme un air de déjà-vu, n’est-ce pas ? Mais ne soyons pas mauvaises langues : jouer les apprentis-magiciens dans ce monde composé de briques n’est pas des plus désagréable, et on se prend souvent avoir le sourire aux lèvres lorsque l’on débloque un nouveau sort… Rajoutez à cela la possibilité de jouer à 2 en coop, et vous conviendrez que le programme proposé est loin d’être ragoutant, du moins, sur le papier. Pourtant, ce LEGO Harry Potter : Années 1 à 4 n’a pas pris le temps de corriger les défauts inhérents qui caractérisent les jeux LEGO de TT Games. A commencer par ce gameplay toujours aussi approximatif, qui vous demandera bien souvent de vous y reprendre à 2 ou 3 fois avant d’être en mesure de réaliser une action (déplacer un objet, réussir un saut…). De la même façon, le déroulement du jeu est un peu trop linéaire pour véritablement nous scotcher au pad, et on sentira comme une espèce de lassitude à enchaîner les missions un peu trop semblables une fois les rouages du gameplay maîtrisés. Alors bien sûr, les développeurs ont pensés à nous proposer une chasse aux objets, histoire de gonfler sa liste de succès (ou de Trophées), mais franchement, à moins d’être fan, on perdra patience avant d’avoir bouclé le jeu à 100%.

LEGO Harry Potter : Années 1 à 4 tire donc évidemment sa force de sa licence charismatique. A côté de ça, TT Games peine à renouveler son concept certes efficace il y a quelques temps encore, mais qui commence désormais à sentir le déjà-vu. Et puis, le fait que les développeurs ne se soient pas décidés à corriger les défauts inhérents de la licence commence à sérieusement agacer… Serait-il vraiment temps de réagir, avant de fournir l’épisode de trop ?

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +
Une licence forte
On avance en terrain connu…

Les –
…bien trop connu, peut-être ?
Les soucis de gameplay toujours pas réglés
Réalisation graphique convenable, sans plus