Test

Test : Meizu M8 !

Il aura fallu deux ans à Meizu pour sortir son téléphone, clône de l’iPhone, le très controversé M8. Ce dernier, disponible pour l’instant uniquement en Chine et en Inde, pourrait bien débarquer en Europe, si un distributeur se jette à l’eau. Bon, il reste la horde d’avocats chez Apple mais c’est une autre histoire. Et à part ça, que vaut-il exactement ?

Caractéristiques techniques

  • Taille : 8Go/16Go
  • Type de réseau : Quadri-bandes et EDGE
  • Écran tactile multi touch 16M de couleurs, 3.4″ TFT VGA+ (720×480)
  • Processeur : ARM11 667MHz+, 256Mo RAM
  • Sonneries : Polyphoniques 64 tons
  • Appareil-Photo : 3.2Mégapixels
  • Système d’exploitation : Mmobile (Base de Windows CE 6.0 modifié par Meizu)
  • Dimensions : 108 x 59 x 12 mm pour 118g
  • Compatibilité : APE, FLAC, OGG, WAV, WMA, MP3, AMR, AAC, AVI, MP4, 3GP, MOV, ASF, WMV, MPEG, MKV, FLV, BMP, PNG, GIF, JPG, TIF
  • Bluetooth 2.0+EDR
  • Wifi b/gBatterie : 1200mAh
  • Autres fonctionnalités : micro, haut-parleur, accéléromètre, sortie TV, multi-touch

Déballage de la bête

Comme l’iPhone, le M8 est livré dans une belle boîte en carton, où tous les accessoires sont bien rangés à leur place… Vous aurez ainsi droit au :

  • Téléphone M8
  • Adaptateur secteur
  • Câble USB
  • Des écouteurs + micro
  • Une chiffonette

Ce qui surprend au déballage de l’appareil, c’est l’appareil en lui-même. Honnêtement je m’attendais à quelque chose de « cheap » comme c’est souvent le cas avec des produits chinois et surtout clônés, mais en fait pas du tout ! Le M8 est diablement bien fini, semble robuste et les matériaux utilisés n’ont rien à envier à ceux de l’iPhone…

Une fois en main, l’appareil est plus petit que l’iPhone mais aussi légèrement plus léger. La coque en plastique est par contre très sensible aux traces de doigts, tout comme l’écran d’ailleurs, ce qui est assez normal pour ce type d’appareil tactile. Heureusement que Meizu livre une chifonnette, que tout le monde utilisera au début avant de passer à son T-Shirt 😛 !

Faisons un petit tour du propriétaire…

Sur la façade, c’est l’écran donc qui occupe 90% et le reste est occupé par la coque et un bouton juste en dessous de l’écran, similaire au bouton « Home » de l’iPhone.

En bas de l’appareil se trouve une prise mini USB standard, un bon point !

Sur le côté droit, un bouton raccourci et sur le côté gauche, les deux boutons du volume (+/-)


Sur le dessus, le bouton Power et la prise jack 3,5mm standard également…

Enfin au dos, l’APN de 3,2MPx et surtout le clapet permettant d’accéder à la batterie, car, il est possible de la changer très facilement sur ce modèle…


Utilisation / Impressions

Le Meizu M8 se comporte en gros comme un iPhone, ceux qui connaissent le téléphone d’Apple ne seront absolument pas perdus, les autres s’y retrouveront rapidement tellement l’ergonomie est bonne.

Le M8 embarque un très bel écran avec une grosse résolution (720×480), ce dernier est tactile capacitif (tactile dur) comme sur l’iPhone. Il réagit particulièrement bien, c’est très surprenant, car je n’avais jamais vu de téléphone réagir aussi bien que le modèle d’Apple (à part les récentes annonces du MWC 2009). Le tout est bien fluide et encore une fois très ergonomique, ce qui est plutôt normal vu que c’est à la base un clône de l’iPhone.

Meizu a skinné Windows CE 6.0 mais au contraire de HTC, par exemple, qui s’est contenté de rajouter une surcouche, Meizu est allé vraiment en profondeur pour tout modifier et il m’a été impossible de trouver une fenêtre Windows ou un menu de l’OS, surprenant ! Comme quoi, quand on veut on peut.

L’interface de l’appareil, proche de l’iPhone tout de même, a été entièrement designée par le studio chinois Eico Design, l’un des meilleurs en Asie. Même si l’inspiration de l’iPhone est très (trop?) présente, l’interface n’en demeure par moins différente et surtout très conviviale. Une bonne chose qui m’a encore une fois assez surpris, moi qui m’attendais à un simple clône…

Les fonctions du M8 sont les mêmes que sur l’iPhone, il n’est donc pas nécessaire de les détailler surtout que tout cela est dans la vidéo un peu plus bas, ainsi que dans la galerie photo complète… On va plutôt s’attarder sur les grosses différences.

Le Meizu permet par exemple de transférer des SMS, d’envoyer des MMS ou encore de transférer ses contacts de sa carte SIM vers le téléphone (ce qui est possible aussi maintenant sur l’iPhone mais pas au début).

Il permet également d’envoyer des photos en Bluetooth ou encore de prendre des vidéos avec l’APN…

Attention, pas de Coverflow dans le mode musique, faut pas abuser 😀

Bref, vous l’aurez compris ce M8 est en soi bien plus complet que l’iPhone !

Le navigateur internet ne supporte par contre pas le flash, ou alors je n’ai pas su m’y prendre. Toujours est-il qu’il m’a été impossible de déterminer quel navigateur tourne sur l’appareil, je pencherais pour un ie skinné mais aucune certitude, car cela pourrait aussi être Opéra !

Du côté des connectivités, le Meizu est Wifi, Bluetooth, mais il faut, sur les modèles vendus en Chine, un crack pour débloquer ces fonctionnalités, car la législation Chinoise les interdit… L’appareil est seulement EDGE et pas 3G, cependant, un modèle embarquant la 3G devrait peut-être sortir cet été, elle disposerait aussi d’un GPS.

Notez que le M8 dispose d’un accéléromètre et du multi-touch ! Ce dernier n’est pas aussi fluide que sur l’iPhone , mais on n’ en est pas loin, c’est encore une belle performance. Enfin, chose très importante, le M8 est soit UMS, soit ActiveSync.

Cela signifie (mode UMS) que vous pouvez mettre sur ce dernier n’importe quels fichiers par simple copier/coller et cela, depuis un Mac ou un PC. Et chose ultime, pas besoin de réencoder vos fichiers vidéo ! En effet, le Meizu M8, qui est compatible avec un bon nombre de formats, prend des fichiers avec une résolution jusqu’à 720×480, soit la majorité de vos vidéos téléchargées légalement bien entendu. Attention cependant au frame rate qui peut parfois poser des problèmes de ralentissement.


Notez que dans la mode audio, le M8 reconnait les pochettes d’album, les tags et playlists…

À l’inverse, le mode ActiveSync n’est que compatible Windows, mais permet de synchroniser vos contacts, votre agenda et vos mails !

Dernière chose, peu connue en Europe, le Meizu est un véritable carton en Chine ! L’appareil a vite été en rupture de stock et une communauté s’est déjà formée autour de l’appareil surtout après la sortie du SDK permettant de créer des applications et jeux… Des exemples concrets se trouvent sur ce site : http://down.m8fans.com/

Côté hardware ça donne quoi ?

Avec d’aussi belles performances, on peut se demander ce que Meizu a mis dans ce téléphone, il s’agit tout simplement d’un processeur à 667 Mhz et accompagné de 256Mo de RAM. Cela permet notamment d’avoir un appareil très réactif et surtout de ne pas avoir à réencoder ses vidéos…

Pour ce qui est de la qualité sonore, le M8 est très similaire au M6, c’est-à-dire une qualité sonore assez bonne sans pour autant être exceptionnelle. Les écouteurs ne sont par contre vraiment pas top et sature assez vite.

Enfin, en ce qui concerne l’autonomie, je suis arrivé un bon jour et demi en utilisation normale (téléphone, wifi, musique…).

Test vidéo

Conclusion

On s’attendait à un clône mal inspiré, très cheap et qui fonctionne à moitié. Nous avons eu droit à un produit particulièrement bien fini, robuste, véloce et qui laisse sur le carreau bon nombre de concurrents (de grandes marques qui plus est) ! Le Meizu M8 est en effet l’un des clônes les mieux réussis du marché, si on peut encore appeler ça un clône, car les ressemblances ne sont finalement pas si nombreuses. On peut le trouver débloqué entre 300 et 400 euros (version 8Go), une vraie bonne affaire quand on voit de quoi est capable cet appareil. Arrivera-t-il en France ? Pas sûr, même si Dane-Elec se pose beaucoup de questions car un hypothétique procès avec Apple, serait difficile à digérer… À suivre.

Les +

  • Ergonomie/Interface
  • Qualité globale
  • UMS (copier/coller), pas de réencodage pour les vidéos…
  • Prix

Les –

  • Pas de 3G, ni de GPS
  • Wifi et Bluetooth bridés lors de l’achat
  • Peu disponible pour l’instant
  • Faible communauté

Galerie Photo complète

Il aura fallu deux ans à Meizu pour sortir son téléphone, clône de l’iPhone, le très controversé M8. Ce dernier, disponible pour l’instant uniquement en Chine et en Inde, pourrait bien débarquer en Europe, si un distributeur se jette à l’eau. Bon, il reste la horde d’avocats chez Apple mais c’est une autre histoire. Et à part ça, que vaut-il exactement ?

Caractéristiques techniques

  • Taille : 8Go/16Go
  • Type de réseau : Quadri-bandes et EDGE
  • Écran tactile multi touch 16M de couleurs, 3.4″ TFT VGA+ (720×480)
  • Processeur : ARM11 667MHz+, 256Mo RAM
  • Sonneries : Polyphoniques 64 tons
  • Appareil-Photo : 3.2Mégapixels
  • Système d’exploitation : Mmobile (Base de Windows CE 6.0 modifié par Meizu)
  • Dimensions : 108 x 59 x 12 mm pour 118g
  • Compatibilité : APE, FLAC, OGG, WAV, WMA, MP3, AMR, AAC, AVI, MP4, 3GP, MOV, ASF, WMV, MPEG, MKV, FLV, BMP, PNG, GIF, JPG, TIF
  • Bluetooth 2.0+EDR
  • Wifi b/gBatterie : 1200mAh
  • Autres fonctionnalités : micro, haut-parleur, accéléromètre, sortie TV, multi-touch

Déballage de la bête

Comme l’iPhone, le M8 est livré dans une belle boîte en carton, où tous les accessoires sont bien rangés à leur place… Vous aurez ainsi droit au :

  • Téléphone M8
  • Adaptateur secteur
  • Câble USB
  • Des écouteurs + micro
  • Une chiffonette

Ce qui surprend au déballage de l’appareil, c’est l’appareil en lui-même. Honnêtement je m’attendais à quelque chose de « cheap » comme c’est souvent le cas avec des produits chinois et surtout clônés, mais en fait pas du tout ! Le M8 est diablement bien fini, semble robuste et les matériaux utilisés n’ont rien à envier à ceux de l’iPhone…

Une fois en main, l’appareil est plus petit que l’iPhone mais aussi légèrement plus léger. La coque en plastique est par contre très sensible aux traces de doigts, tout comme l’écran d’ailleurs, ce qui est assez normal pour ce type d’appareil tactile. Heureusement que Meizu livre une chifonnette, que tout le monde utilisera au début avant de passer à son T-Shirt 😛 !

Faisons un petit tour du propriétaire…

Sur la façade, c’est l’écran donc qui occupe 90% et le reste est occupé par la coque et un bouton juste en dessous de l’écran, similaire au bouton « Home » de l’iPhone.

En bas de l’appareil se trouve une prise mini USB standard, un bon point !

Sur le côté droit, un bouton raccourci et sur le côté gauche, les deux boutons du volume (+/-)


Sur le dessus, le bouton Power et la prise jack 3,5mm standard également…

Enfin au dos, l’APN de 3,2MPx et surtout le clapet permettant d’accéder à la batterie, car, il est possible de la changer très facilement sur ce modèle…


Utilisation / Impressions

Le Meizu M8 se comporte en gros comme un iPhone, ceux qui connaissent le téléphone d’Apple ne seront absolument pas perdus, les autres s’y retrouveront rapidement tellement l’ergonomie est bonne.

Le M8 embarque un très bel écran avec une grosse résolution (720×480), ce dernier est tactile capacitif (tactile dur) comme sur l’iPhone. Il réagit particulièrement bien, c’est très surprenant, car je n’avais jamais vu de téléphone réagir aussi bien que le modèle d’Apple (à part les récentes annonces du MWC 2009). Le tout est bien fluide et encore une fois très ergonomique, ce qui est plutôt normal vu que c’est à la base un clône de l’iPhone.

Meizu a skinné Windows CE 6.0 mais au contraire de HTC, par exemple, qui s’est contenté de rajouter une surcouche, Meizu est allé vraiment en profondeur pour tout modifier et il m’a été impossible de trouver une fenêtre Windows ou un menu de l’OS, surprenant ! Comme quoi, quand on veut on peut.

L’interface de l’appareil, proche de l’iPhone tout de même, a été entièrement designée par le studio chinois Eico Design, l’un des meilleurs en Asie. Même si l’inspiration de l’iPhone est très (trop?) présente, l’interface n’en demeure par moins différente et surtout très conviviale. Une bonne chose qui m’a encore une fois assez surpris, moi qui m’attendais à un simple clône…

Les fonctions du M8 sont les mêmes que sur l’iPhone, il n’est donc pas nécessaire de les détailler surtout que tout cela est dans la vidéo un peu plus bas, ainsi que dans la galerie photo complète… On va plutôt s’attarder sur les grosses différences.

Le Meizu permet par exemple de transférer des SMS, d’envoyer des MMS ou encore de transférer ses contacts de sa carte SIM vers le téléphone (ce qui est possible aussi maintenant sur l’iPhone mais pas au début).

Il permet également d’envoyer des photos en Bluetooth ou encore de prendre des vidéos avec l’APN…

Attention, pas de Coverflow dans le mode musique, faut pas abuser 😀

Bref, vous l’aurez compris ce M8 est en soi bien plus complet que l’iPhone !

Le navigateur internet ne supporte par contre pas le flash, ou alors je n’ai pas su m’y prendre. Toujours est-il qu’il m’a été impossible de déterminer quel navigateur tourne sur l’appareil, je pencherais pour un ie skinné mais aucune certitude, car cela pourrait aussi être Opéra !

Du côté des connectivités, le Meizu est Wifi, Bluetooth, mais il faut, sur les modèles vendus en Chine, un crack pour débloquer ces fonctionnalités, car la législation Chinoise les interdit… L’appareil est seulement EDGE et pas 3G, cependant, un modèle embarquant la 3G devrait peut-être sortir cet été, elle disposerait aussi d’un GPS.

Notez que le M8 dispose d’un accéléromètre et du multi-touch ! Ce dernier n’est pas aussi fluide que sur l’iPhone , mais on n’ en est pas loin, c’est encore une belle performance. Enfin, chose très importante, le M8 est soit UMS, soit ActiveSync.

Cela signifie (mode UMS) que vous pouvez mettre sur ce dernier n’importe quels fichiers par simple copier/coller et cela, depuis un Mac ou un PC. Et chose ultime, pas besoin de réencoder vos fichiers vidéo ! En effet, le Meizu M8, qui est compatible avec un bon nombre de formats, prend des fichiers avec une résolution jusqu’à 720×480, soit la majorité de vos vidéos téléchargées légalement bien entendu. Attention cependant au frame rate qui peut parfois poser des problèmes de ralentissement.


Notez que dans la mode audio, le M8 reconnait les pochettes d’album, les tags et playlists…

À l’inverse, le mode ActiveSync n’est que compatible Windows, mais permet de synchroniser vos contacts, votre agenda et vos mails !

Dernière chose, peu connue en Europe, le Meizu est un véritable carton en Chine ! L’appareil a vite été en rupture de stock et une communauté s’est déjà formée autour de l’appareil surtout après la sortie du SDK permettant de créer des applications et jeux… Des exemples concrets se trouvent sur ce site : http://down.m8fans.com/

Côté hardware ça donne quoi ?

Avec d’aussi belles performances, on peut se demander ce que Meizu a mis dans ce téléphone, il s’agit tout simplement d’un processeur à 667 Mhz et accompagné de 256Mo de RAM. Cela permet notamment d’avoir un appareil très réactif et surtout de ne pas avoir à réencoder ses vidéos…

Pour ce qui est de la qualité sonore, le M8 est très similaire au M6, c’est-à-dire une qualité sonore assez bonne sans pour autant être exceptionnelle. Les écouteurs ne sont par contre vraiment pas top et sature assez vite.

Enfin, en ce qui concerne l’autonomie, je suis arrivé un bon jour et demi en utilisation normale (téléphone, wifi, musique…).

Test vidéo

Conclusion

On s’attendait à un clône mal inspiré, très cheap et qui fonctionne à moitié. Nous avons eu droit à un produit particulièrement bien fini, robuste, véloce et qui laisse sur le carreau bon nombre de concurrents (de grandes marques qui plus est) ! Le Meizu M8 est en effet l’un des clônes les mieux réussis du marché, si on peut encore appeler ça un clône, car les ressemblances ne sont finalement pas si nombreuses. On peut le trouver débloqué entre 300 et 400 euros (version 8Go), une vraie bonne affaire quand on voit de quoi est capable cet appareil. Arrivera-t-il en France ? Pas sûr, même si Dane-Elec se pose beaucoup de questions car un hypothétique procès avec Apple, serait difficile à digérer… À suivre.

Les +

  • Ergonomie/Interface
  • Qualité globale
  • UMS (copier/coller), pas de réencodage pour les vidéos…
  • Prix

Les –

  • Pas de 3G, ni de GPS
  • Wifi et Bluetooth bridés lors de l’achat
  • Peu disponible pour l’instant
  • Faible communauté

Galerie Photo complète

stopwatch 4 min.
Test : Halo Wars