continuum-home-640x480
Testé par le journaldugeek 6/10

« Nom de Zeus Marty, le Continuum va nous permettre de profiter de 2 écrans avec une liberté que l’on n’a encore jamais imaginée ! »

3608665

« Nom de Zeus » c’est ce que l’on se dit lorsque l’on découvre ce petit module pour la première fois. Derrière ce doux nom à consonance scientifique se cache un hub, disposant d’un port HDMI (sortie), d’une entrée USB-C, de 3 ports USB 3 et d’un port Display.

L’idée : relier votre mobile à un écran secondaire qui ouvrira les portes d’un univers à mi-chemin entre votre PC sous Windows 10 et votre mobile. Autrement dit : transformer votre téléphone en micro PC.

On pense de suite à surfer du bout des doigts, regarder un film sur Netflix ou faire profiter les autres de nos photos et vidéos. Sauf qu’il faudra prendre son mal en patience. Si le système est bluffant par sa simplicité, son efficacité et surtout sa rapidité (aucun lag, aucune latence, que ce soit via la connexion USB ou en Wifi), il est, à l’image de W10m, limité par le nombre d’applications compatibles. Très, très limité !

Les applications grisées ne sont pas compatible Continuum

Les applications grisées ne sont pas compatibles Continuum

À l’heure de la publication de cette prise en mains, Netflix n’est pas disponible, tout comme 99,9% des applications installées. J’ai tenté d’y brancher un disque dur 2,5 pouces sur le dock, et là encore, impossible de le lire. Le même disque fonctionnant sur mon PC sous Windows 10. Cela m’a paru étrange, car le dock continuum est alimenté (la petite prise USB-C au dos sert à l’alimentation). J’ai récidivé avec une clé USB et là, tout a fonctionné. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de lire un film depuis l’application native de l’OS. Mais est-ce suffisant ?

En face, Android propose un Chromcast à 35€, et Apple une Apple TV à un prix indécent. Les deux objets permettant le stream. Mais ça reste de la duplication. Continuum permet plus, en rendant l’écran de diffusion indépendant de l’écran du smartphone. C’est là sa vraie force. On peut réellement travailler depuis son mobile, tout en gardant son smartphone opérationnel. Mais, il faut trouver des applications pour ça ! J’espère réellement que la sauce prendra. Car Microsoft a visé juste : notre mobile a absorbé tous nos objets : MP3, radio, appareil photo, caméra, téléphone fixe, mobile, surf, streaming, chat, visio, jeux vidéo, GPS, etc. Désormais, on peut faire du fair-use et s’affranchir d’un téléphone fixe et d’une box (il suffit d’avoir un forfait le permettant). Il est donc logique d’imaginer un futur dans lequel nos tours et nos PC portables seront remplacés par un tout petit module. Il suffira alors d’un simple écran possédant un port HDMI et d’un clavier/souris compact pour accéder à un PC d’appoint (voire même d’un écran sans fil).

Ecran Belinea (n'existe plus), Logitech Boombox (devenue UE depuis), et un téléphone trop avant-gardiste pour l'heure

Ecran Belinea (n’existe plus), Logitech Boombox (devenue UE depuis), et un téléphone trop avant-gardiste pour l’heure

,Mais… Nous n’en sommes pas encore là. C’est bien le plus dommage. Lancer une telle idée sans rien derrière. Rien à se mettre sous la dent, à part une suite Office et du surf via Edge. Dommage. Alors, comme pour le reste, on va attendre, et y croire. Sauf que cette conviction est actuellement facturée cher. Le néophyte s’est transformé en maçon du bêta testing tant il a de plâtres à essuyer.

Les notes du JDG
L'avis du JDG Beau, fun, innovant, particulier, différent, mais vide et inachevé. Voilà ce qui sort de cette prise en mains, ou de ce mini test. On apprécie l'interface et les nouveautés. Les différentes mises à jour ont quelque peu atténué la moue que l'on faisait lors des bugs de jeunesse (dont certains persistent). En revanche, le désespoir d'un Store vide nous bloque totalement. Avoir une belle voiture neuve sans le permis pour la conduire, c'est ce que l'on ressent devant le dock Continuum pour le moment.
La note tient compte du système trop perfectible pour le moment et du store actuel (et surtout des applications compatibles avec le dock continuum) bien trop vide. Elle sera revue à la hausse lorsque Windows Mobile 10 sera enfin stable et le store un minimum rempli.

6

10

Fluidité

Windows est fidèle à lui-même. Le système est d'une fluidité exemplaire, comme le sont les passages d'une application à l'autre, l'actualisation des tuiles et l'ouverture des applications liées. Le multitâche fonctionne parfaitement, et les lags sont inexistants. Le navigateur EDGE est une petite bombe qui met à terre tous ses rivaux lorsqu'il ne plante pas.
9

Utilisation

Simple, c'est le mot. Epuré arrive ensuite. On prend rapidement ses marques. Comme tout système nouveau, il faut un peu de temps pour tout prendre en mains (les habitués, eux, n'auront aucun mal). Les paramètres (et leur accès), qui étaient un peu la bête noire ergonomique de WP8.1 sont ici ultra simplifiés. La possibilité de voir les nouveautés installées dans l'arborescence des applications est bénie.
8

Contenu

Que dire sinon qu'il faut attendre des applications universelles, et si possible, des officielles. Les objets connectés par exemple, sont les grands absents. Comment expliquer l'indisponibilité d'Here Maps, lorsque cette même application a droit à des MAJ sur Android, iOS et... WP 8.1 ! Quant à Continuum, il s'apparente pour le moment à une coquille vide.
4

Design

Juger du design d'une interface graphique est délicat. Les goûts varient. La home page de Windows Mobile 10 est réussie. Le listing d'applications mériterait d'être organisé comme bon nous semble. Idem pour les tuiles : on aimerait avoir plus de formes possibles, plus de tailles également. Aller un peu plus loin dans la personnalisation, c'est plus que de pouvoir afficher un fond d'écran transparent.
Cela dit, l'interface met une claque à celles d'iOS ou d'Android Stock. Mais elle pourrait leur mettre un uppercut.
7

Stabilité

Le système continue de redémarrer sans raison malgré la dernière MAJ. Les plantages sont nombreux (que ce soit via des applications Microsoft type Outlook, ou tierces comme Spotify). L'autonomie fond comme neige au soleil. Bref, un système non finalisé vendu comme un produit fini, à prix fort, au grand public.
2

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction