Succès de Free : SFR mauvais joueur…?

Smartphone

Par Anh Phan le

Si tout au long de l’année 2010 les recrutements de Free s’effritaient dangereusement, depuis le lancement en grande pompe de la Freebox Révolution, les parts de marché de Free dans le recrutement ADSL font saliver ses concurrents.

Dans le même temps, à l’occasion du lancement prochain de Free Mobile, craignant des réengagements forcés l’UFC que choisir a même lancé un appel à témoin pour ceux que leur opérateur aurait réengagés contre leurs grés.

De son côté, Free a lui lancé un appel à ses abonnés (ADSL donc), qui auraient été victimes de techniques abusives de démarchage de la part de ses concurrents.

C’est dans ce contexte très tendu que nos confrères d’Univers Freebox nous révèlent que cela dépasse largement le cadre des discours racoleurs regrettables, mais habituels dans le démarchage téléphonique.
Par exemple, un des lecteurs rapporterait qu’il aurait reçu un appel “d’un télé conseiller de Free”, l’informant d’une augmentation de son forfait, suivi quelques heures plus tard, d’un second appel d’un téléconseiller de SFR lui proposant un forfait avec réduction.
Plus inquiétant encore, des abonnés dont le nom aurait une consonance “turque ou arabe” seraient contactés sous le prétexte là aussi fallacieux de l’augmentation du prix des appels vers leur destination étrangère favorite, sans oublier d’inciter cet abonné à résilier, et à aller voir SFR, chez qui ces appels seraient inclus.

Cette technique, dénigrer un concurrent en l’usurpant de surcroit si elle est avérée est bien entendue totalement illégale.

Cette affaire mets en exergue l’assignation d’Orange contre SFR au début du mois de septembre, dans laquelle l’opérateur historique accuse SFR d’utiliser leurs accords de peering, non pour supporter des charges exceptionnelles comme cela est prévu initialement, mais structurellement afin de ne pas investir dans son réseau.

SFR aurait-il décidé que son seul métier était le recrutement, à défaut d’investir et d’innover dans son coeur de métier, le réseau et les services ?

Précision d’Univers Freebox : Suite à certaines publications sur Internet, nous tenons à apporter une précision. Nous parlons bien dans les cas présentés de commerciaux de SFR et en aucun cas de méthodes orchestrées par la société SFR. Il n’y a bien évidemment aucun élément démontrant que cette dernière soit à l’origine de ces abus. Par ailleurs, les Freenautes concernés ont accepté de remplir l’attestation fournie par Free et qu’elle soit utilisée en justice si Free décidait de porter plainte.