Twitter filtre et se plie aux lois

Sur le web

Par Membre rédacteur le

Avec plus de 250 millions de Tweets par jour et son rôle d’outil de communication privilégié par les manifestants dans certains pays où les principaux moyens de communication sont contrôlés, Twitter se retrouve à la fois victime de son succès et en phase de maturité.

En effet, sur son blog officiel, la société annonce qu’elle compte désormais filtrer les tweets jugés blessants ou contraires aux lois en vigueur dans certains pays :

A partir d’aujourd’hui, nous nous réservons le droit de filtrer le contenu publié par certains utilisateurs en fonction de leur pays de résidence tout en maintenant ce contenu accessible au reste du monde. Nous avons également mis en place un moyen de pouvoir communiquer de façon transparente avec les utilisateurs faisant l’objet de ce filtrage afin de leur informer de ce filtrage ainsi que des motivations de ce dernier.[…] Alors que notre croissance internationale se poursuit, nous nous retrouverons face à des pays possédant une vision de la liberté d’expression différente de la nôtre, certains pays ayant une vision de cette liberté si différente de la nôtre, nous serons contraints de ne pas pouvoir y implanter nos services. D’autres partagent cependant les visions que nous nous faisons de la liberté d’expression, cependant, pour des raisons historiques ou culturelles, ils régulent certains types de contenu tels que la France ou l’Allemagne qui interdisent les contenus faisant l’apologie du nazisme. Jusqu’à présent, le seul moyen que nous avions en notre possession afin de répondre aux exigences de ces pays était de supprimer complètement le contenu en question.

Concrètement, Twitter filtrera, mais ne bloquera pas les Tweets jugés contraires aux lois en vigueur dans certains pays, mais les rendra tout de même accessible aux pays où le type de contenu incriminé n’est pas répréhensible par la loi.
Cette démarche tente ainsi de concilier liberté d’expression et respect de la législation au cas par cas. Compte tenu du rayonnement aujourd’hui mondial de Twitter, la société américaine se devait de prendre clairement position quant à son rôle de média à part entière et des règles s’appliquant à ce dernier.

Twitter, par le biais de sa communication sur son blog officiel, précise cependant que la priorité est donnée à la liberté d’expression et qu’il mettra tout en oeuvre afin d’informer ses utilisateurs lorsqu’un de ses messages sera considéré contraire aux lois en vigueur dans son pays.

Source: Source