Bouygues Telecom et SFR entrent en négociations pour mutualiser leurs réseaux mobiles

Smartphone

Par Gregori Pujol le

Bouygues Telecom et SFR ont annoncé hier soir qu’à l’issue de discussions préliminaires, les deux opérateurs ont convenus d’entamer des négociations exclusives dont l’objet est d’aboutir à un accord de mutualisation d’une partie de leurs réseaux mobiles.

Free Mobile n’y est certainement pas pour rien suite à son arrivée fracassante en janvier 2012, bouleversant l’équilibre du marché en faisant chuter les prix et en récupérant au passage plus de 6 millions de clients en un peu plus d’un an.

L’ambition des deux opérateurs est d’offrir à leurs clients respectifs la meilleure couverture géographique et la meilleure qualité de service. Bouygues Telecom et SFR se donneraient ainsi les moyens de figurer parmi les acteurs incontournables de la modernisation de l’économie numérique en France. Si le secteur des télécommunications est affecté par des mutations profondes, l’explosion de nouveaux usages et du trafic de données offre aux opérateurs une opportunité de recréer de la valeur. Dans ce contexte, Bouygues Telecom et SFR souhaitent relever le défi que représente l’investissement dans les réseaux à très haut débit.

La mutualisation envisagée par Bouygues Telecom et SFR d’une partie de leurs réseaux mobiles, qui reste à préciser, serait comparable à des dispositifs du même type déjà mis en œuvre dans d’autres pays européens. Chaque opérateur conserverait une capacité d’innovation autonome et une indépendance commerciale totale.

Bouygues Telecom et SFR souhaitent conclure avant la fin de l’année cet accord stratégique qui sera préalablement soumis à l’avis des instances représentatives du personnel des deux sociétés et à l’examen de l’Autorité de la concurrence et de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes.

sfr-bt