Acer refera un Windows Phone… quand l’OS possédera plus de parts de marché

Smartphone

Par Jerome le

En matière de smartphones, Acer se limite actuellement à Android. La marque a bien essayé en 2011 un téléphone sous Windows Phone, mais le succès n’étant pas franchement au rendez-vous, il n’y a pas eu de descendance. Acer n’a toutefois pas définitivement fait une croix sur l’OS mobile de Microsoft, la marque attend simplement que l’OS prenne plus de parts de marché.

windows-phone

Dans une interview accordée à The Inquirer, Allen Burnes, vice-président Europe de la division mobile de la marque, a tenu à peu près ce langage :

Le choix des consommateurs est une des raisons pour laquelle nous n’avons pas actuellement de projets avec Microsoft. Avec environ 7% de parts de marché en Europe pour Windows Phone, ce n’est pas assez pour que nous prenions le risque.

Il poursuit :

Nous discutons avec Microsoft, si Windows Phone arrive à 10 – 15% [de PDM] alors, nous serons intéressés.

Le cadre mentionne également un second frein, le manque d’application dans le magasin Microsoft. Il regrette notamment l’absence d’applications, comme celles des banques, dont certains ne peuvent pas se passer.

Acer met donc une nouvelle fois en lumière le cercle vicieux dans lequel se trouve Windows Phone, et ce en dépit d’une croissance de ses parts de marché. Les fabricants ont peur de se lancer avec un OS à l’écosystème restreint. Les développeurs ne souhaitent pas investir dans des applications où la base installée de smartphone est insuffisante pour leur assurer des revenus.

Espoir tout de même, puisque selon les derniers chiffres de Kantar, Windows Phone atteint 10,3% de parts de marché dans “L’Europe des cinq”, en progression de 4,6 points. Il faut maintenant que la tendance se poursuive dans les 23 autres pays de l’Union.