Il googlelise son nom, s’aperçoit qu’il est recherché par la police et se rend

Général

Par Elodie le

En tapant son nom sur Google, un jeune californien s’est aperçu qu’il était l’un des fugitifs les plus recherchés de l’État. Il s’est alors rendu à la police.

google_most_wanted_california

Sur Google, en cherchant bien, on peut trouver de tout, et parfois ce qu’on n’était pas venu chercher. Christopher Viatafa, jeune californien de 27 ans, comme beaucoup de personnes avant lui sans doute poussé par la curiosité, a googlelisé son nom. Et là, stupeur. Il constate qu’il fait partie d’une liste des fugitifs les plus recherché de San Leandro.

C’est la nature même de son crime, lui valant de figurer ainsi sur cette liste avec la mention « most wanted », qui surprend : une dispute dans une maison de retraite. Ca ne s’invente pas.

En effet, ce jour-là, le 8 aout dernier, une dispute éclate lors d’une soirée privée à la maison de retraite de San Leandro. Les esprits s’échauffent, M. Viatafa sort son arme de poing et tire plusieurs coups de feu en direction du sol avant d’être persuadé par quelques personnes présentes qu’il ferait mieux de rentrer chez lui. Il s’exécute, non sans avoir tiré quelques balles supplémentaires, oubliant sans doute au passage cette regrettable histoire qui n’a fait aucun blessé.

Néanmoins, plusieurs mois plus tard, il constate qu’il a désormais une place de choix dans la liste régionale des fugitifs les plus recherchés du Nord de la Californie.
Un porte-parole de la police de San Leandro a confié à SFGate.com que M. Viatafa s’est rendu de lui-même au poste de police après s’être aperçu que son nom figurait sur cette fameuse liste.

M. Viatafa devra donc répondre de ses actes à savoir : avoir déchargé une arme en direction d’un « lieu habité ». Sa photo ne figure plus dans la liste des fugitifs les plus recherché du Nord de la Californie, elle porte maintenant la mention « captured ».

google_most_wanted

Source: Source