Sony et la réalité virtuelle : « Une mauvaise idée » d’après l’analyste Michael Pachter

Par Henri le

En présentant son propre casque de réalité virtuelle, Sony annonce clairement sa concurrence à l’Oculus Rift, une société bien plus modeste. Une mauvaise idée pour monsieur Pachter.

Michael-Pachter

Michael Pachter, analyste chez Wedbush Securities, spécialisé dans les jeux vidéo, est considéré comme une des « madame Irma » de l’industrie. Sa dernière incursion concerne l’émulation actuelle qui entoure les différents systèmes de réalité virtuelle. Notamment celle de Sony, avec la présentation du « Projet Morpheus », un casque pour le jeu qui reprend le principe de l’Oculus Rift, et qui peut fonctionner avec le Playstation Move. Mais Pachter estime que ce marché est encore restreint et que la firme nippone perd du temps et de l’argent dessus.

Le fait que de multiples participants se lancent sur ce créneau est une mauvaise idée, surtout pour Sony. Je n’ai aucun problème avec l’Oculus Rift, et ce qu’ils essayent de faire, car c’est une start-up et que c’est un petit marché. S’ils le dominent, ce serait super pour eux.

slashgear_samsung_sony_project_morpheus31

Selon lui, l’audience possible ne justifie pas une telle « guerre » entre constructeurs.

Mais c’est un petit milieu, où de nombreux constructeurs veulent s’imposer. Et ça va être dur pour que chacun fasse de l’argent. Je ne pense pas non plus que ce soit un si gros marché. Ça a l’air très intéressant, mais je ne crois pas qu’il y aura assez de contenu pour justifier les gros capitaux qu’il va falloir injecter pour créer le casque. C’est un peu comme la théorie de la poule et de l’œuf. S’il n’y a pas de contenu, vous n’allez pas acheter un dispositif de réalité virtuelle. Et si vous n’en achetez pas, alors on ne va pas créer plus de contenu, car personne ne va pouvoir développer un jeu pour une si petite audience.

945993oculusrift0113de

Michael Pachter base son analyse sur les précédentes incursions dans le monde de la 3D, qui furent toutes des échecs commerciaux.

Les gens qui travaillent sur l’Oculus Rift font eux-mêmes des jeux, et ils ont également embauché des gens très talentueux. Sony est bien sûr capable de faire la même chose. Mais si vous pensez qu’ils peuvent réussir, regarder comment ont fini tous les projets qui intégraient la 3D. Tout le monde s’en moque au final. Je pense que c’est juste un marché très confidentiel.

On imagine que l’annonce du rachat d’Oculus VR par Facebook, annoncé ce matin, risque de sérieusement changer la donne.

Pensez-vous que la réalité virtuelle ait un avenir plus important que cela ? Les géants de l’industrie semblent le croire.

stopwatch 2 min.