David Cage : « Mon prochain jeu sera une véritable révolution »

Par Henri le

Légion d’honneur en poche, David Cage, directeur du studio Quantic Dream, aimerait continuer sur sa lancée, et créer une œuvre « révolutionnaire ».

David Cage
David Cage

Cette news était bien évidemment un Poisson d’avril, comme la plupart de nos articles postés ce même jour. Pour plus d’informations, vous pouvez suivre ce lien.

Peu loquace en public, David Cage serait beaucoup plus éloquent lorsqu’il travaille en studio. C’est en tout cas ce que rapporte une source proche du « créateur », présente dans le cadre du documentaire « My Life in a Cage», qui retrace sur 117 heures une journée ordinaire chez Quantic Dream.

Beyond : Two Souls, sa dernière production, a divisé la critique, mais semble avoir touché le cœur d’une majorité de gamers. Des joueurs qui seront remis à l’épreuve lors de sa prochaine « expérience », comme il aime l’appeler. Sans rentrer dans les détails, la source évoque un format particulier, bien loin du support CD à insérer dans sa console.

David voudrait que l’initiative vienne des gens eux-mêmes. Que seuls ou à plusieurs, les joueurs se déplacent dans une salle, où un écran géant serait installé. Le fait d’imposer une heure à respecter afin que tout le monde joue en même temps peut paraître un peu restrictif, mais participerait grandement à l’immersion.

Exemple de "salle de jeu" qui pourrait être mis en place en France.
Exemple d’une de ces « salles de jeu » qui pourraient être mises en place en France.

Concernant la jouabilité, Cage aimerait cette fois-ci s’affranchir totalement de la notion d’action. En mettant en avant ce qu’il appelle « un gameplay contemplatif », il aimerait supprimer tous les périphériques possibles entre le joueur et l’écran. Pour la première fois dans le monde du jeu vidéo, aucune console ne sera nécessaire pour vivre l’aventure.

Cela va peut-être choquer, mais la manette « vulgarise » l’histoire du jeu. C’est également pour cette raison que j’aimerais continuer de travailler avec de vrais acteurs. Cette fois-ci, je voudrais éviter la laborieuse étape de motion capture, et utiliser un système de caméra plus facile à utiliser. Le rendu graphique serait fidèle à la réalité, et je pourrais donner mes instructions directement aux personnages.

Des gamers américains, en pleine phase de "gameplay contemplatif".
Des gamers américains, en pleine phase de « gameplay contemplatif ».

Mais quid de la commercialisation ?

David voulait quelque chose de plus simple, de plus fluide. On a pensé à un système de ticket, que les joueurs achèteraient à l’entrée de la salle. Il veut rendre l’expérience accessible à tous, et faire payer environ une dizaine d’euros pour le titre. Des pubs, qui aideraient à subventionner le jeu, passeraient dix minutes avant le début de l’aventure.

Comme on pouvait s’y attendre, la durée de vie ne sera pas le fer de lance du jeu. Cage évoque « quelque chose d’éphémère, mais intense », qui se déroulerait sur 1h 45 environ.

S’il réussit son pari, le patron de Quantic Dream pourrait bien proposer quelque chose de jamais vu auparavant dans le monde du jeu vidéo. C’est tout le bonheur qu’on lui souhaite.

 

 

stopwatch 3 min.