[Faut pas le chauffer] Il perd à Call of Duty, alors il appelle le SWAT

Par Henri le

Vous vous énervez souvent contre ce jeune prépubère qui vous insulte à tout bout de champ parce qu’il perd en ligne contre vous ? Alors, ne tombez pas sur ce joueur

swat-feature

On sait bien que certains joueurs de Call of Duty peuvent être « tatillons ». Mais à part quelques insultes concernant nos tendres mamans, ou une mauvaise note sur un profil Xbox Live, ces disputes vont rarement plus loin. C’est ce qu’a dû se dire Rafael Castillo, 17 ans, lors d’une de ses nombreuses parties sur le jeu.

Le New York Post rapporte qu’un joueur, visiblement énervé d’avoir perdu, s’est amusé à tracer l’IP de Castillo, à appeler la police en se faisant passer pour lui, et à déclarer qu’il avait tué sa mère, et qu’il allait commettre d’autres crimes. Très malin, vous en conviendrez.

La police américaine a évidemment pris la menace au sérieux, et n’a pas fait les choses à moitié. En effet, soixante officiers armés ont été envoyés à l’adresse de Castillo, supporté par une équipe du SWAT, l’unité de police américaine spécialisée dans les opérations paramilitaires.

042214_PD_Raid_VA018.JPG

Des camions et un hélicoptère avaient également fait le trajet. Ces derniers se sont vite rendu compte que la mère du jeune homme était heureusement bien vivante, et qu’il n’y avait aucun danger. Personne n’a été blessé.

Ils ont pu constater que le farceur avait menacé Castillo, après sa défaite en ligne. Une blague, qui s’est hélas popularisée, et que l’on appelle désormais « Swatting » en référence à l’unité spéciale. C’est bien évidemment stupide, et ça fait perdre du temps et de l’argent aux forces de police.

Vous l’aurez compris, restez-en aux bonnes vieilles insultes traditionnelles… Mille Sabords !

stopwatch 4 min.