Edward Snowden vaut bien un film de James Bond

Cinéma

Par Olivier le

Après Facebook (The Social Network), après un premier biopic sur Steve Jobs, après aussi un film passé un peu inaperçu sur Wikileaks (Le Cinquième pouvoir), la technologie dans son acceptation la plus large continue d’intéresser Hollywood.

134-577x540

Sony, qui prépare un nouveau biopic sur la vie de Steve Jobs, s’est porté acquéreur d’un livre de Glenn Greenwald sur l’odyssée d’Edward Snowden et ses fuites sur la NSA. Le lanceur d’alertes, réfugié en Russie, est perçu par certains comme un héros, par d’autres comme un traître — quoi qu’il en soit, l’homme et surtout, ses actions pour plus de transparence ne laissent pas indifférent.

No Place to Hide, le livre en question, relate les rendez-vous tenus par Snowden dans un hôtel de Hong Kong, là où il a commencé à livrer les documents qui ont ébranlé les services de surveillance américains. Greenwald connaît bien son sujet : il a étroitement travaillé avec Snowden pour mettre en musique les révélations, distillées au compte-gouttes et provoquant à chaque fois le scandale.

Sony n’a pas choisi les producteurs au hasard. Michael G. Wilson et Barbara Broccoli sont bien connus pour leur travail sur la saga James Bond et en particulier les deux derniers épisodes, Quantum of Solace et Skyfall. On voit mal Daniel Craig interpréter Snowden, mais en revanche on devrait conserver la tension dramatique propre aux films d’espionnage.

On ignore quand le film sortira dans les salles ni qui seront les interprètes et les artisans du long métrage.

Source: Source