Adobe : la grosse panne du Creative Cloud

Sur le web

Par Olivier le

L’informatique dans le nuage, c’est épatant, sauf quand le serveur pète une durite. C’est la mésaventure arrivée aux utilisateurs du Creative Cloud d’Adobe, qui n’a pas pu activer les logiciels pendant 24 heures.

Adobe

Évidemment, ça coince dur. Les logiciels d’Adobe, utilisés par les graphistes, les maquettistes et les photographes, sont des outils essentiels pour ces métiers. S’ils ne peuvent s’en servir, c’est une catastrophe : cela signifie une journée de productivité en moins, ce qui peut se révéler particulièrement embêtant en cas de bouclage, par exemple.

Adobe a mis un temps fou à réparer le serveur en cause, dont une des bases des données aurait cessé de fonctionner correctement. « Nous prenons le problème au sérieux et des compensations seront considérés au cas par cas », a précisé l’éditeur qui est désormais en mode « pompier » pour éteindre la propagation de commentaires négatifs. Adobe n’a pas précisé la nature de ces compensations; il n’en était d’ailleurs pas question peu après le rétablissement du service web… Devant la bronca, les choses évoluent dans le bon sens.

L’entreprise prend soin de préciser que ce bug n’est lié en rien à la faille de sécurité massive qui l’an denier, a compromis des dizaines de millions de comptes clients qui se sont vus voler adresses courriel et mots de passe.

Le Creative Cloud, qui est le seul moyen d’accéder aux dernières versions de Photoshop, Illustrator ou encore InDesign, a recruté 1,84 million d’abonnés.

Source: Source