Ils piratent un distributeur automatique grâce à son manuel déniché sur Internet

Général

Par Elodie le

Deux adolescents canadiens de 14 ans ont réussi à pirater un distributeur de la Bank of Montréal sans grande peine. En effet, ils ont trouvé son manuel d’utilisation sur Internet et ont tenté leur chance. Bingo !

piratage_DAB_adolescents_Montréal

À la rubrique des faits divers on ne compte plus les articles relatant les braquages de DAB mais surtout l’ingéniosité avec laquelle ces larcins ont été commis. Du plus brute – explosif ou voiture bélier – au plus subtil – une clé usb piratée – et insolite – une fourchette.

Les malfaiteurs rivalisent de virtuosité pour parvenir à leurs fins, quand il suffit parfois d’un simple mode d’emploi trouvé sur internet.
C’est le tour de force qu’ont réalisé de jeunes ados de 14 ans résidant à Montréal. Après avoir lu le manuel, Matthew et Caleb se sont rendus dans le centre commercial le plus proche durant leur pause déjeuner. Une fois devant le distributeur de la Bank of Montréal, ils ont tapé un code par défaut à 6 chiffres nécessaire pour déverrouiller le mode administrateur du DAB. Ce code est similaire au code PIN par défaut (0000) qui doit être modifié par l’utilisateur final, sauf qu’ici personne ne s’en est donné la peine.

Comme l’un d’eux l’explique au Winnipeg Sun :

“On s’est dit que ce serait amusant d’essayer mais on ne pensait pas que ça marcherait”

Malins mais pas malhonnêtes pour autant, une fois le DAB cracké , ils se sont rendus dans la banque pour rendre compte de leur trouvaille. Cependant, les employés de l’agence ne les ont pas cru, faute de preuves évidentes.
Qu’à cela ne tienne, ils sont retournés au distributeur, mais cette fois-ci ils ont imprimé le montant détenu dans le distributeur ainsi que le nombre de retraits effectués ce jour là. Histoire d’enfoncer le clou, ils ont également modifié le montant des frais additionnels (1 cent) et quelque peu relooké le message d’accueil du DAB :

« Partez. Ce distributeur a été piraté »

Une fois de retour dans l’agence avec les différentes impressions en mains, les réactions ont été toutes autres et le sérieux de leur démarche ne faisant plus aucun doute.
Comme le relate l’un des ados, le directeur de l’agence a été appelé pour s’entretenir avec eux, très préoccupé il a assuré qu’il allait contacter la direction de la sécurité.

En revanche, la préoccupation des garçons était différente, ils étaient désormais en retard en cours. Caleb a donc demandé un mot d’excuse avec en-tête de la banque pour expliquer leur retard. Demande accordée : « Veuillez excuser Caleb et Matthew pour leur retard après la pause déjeuner due à l’aide qu’ils ont apporté à la sécurité de la Bank of Montréal ».

Par le suite, la banque a précisé qu’elle allait renforcer la sécurité de ses distributeurs, ajoutant que les informations et comptes clients n’ont jamais été mis en danger.

BoM_piraté_DAB_ado

Source: Source