Pour la première fois chez Kickstarter, une enquête est ouverte sur l’échec d’un projet

Business

Par Antoine le

J’en parlais encore dans un article à la fin du mois dernier. Un des projets les plus financés en Europe (les drônes Zano) a mis la clé sous la porte pour des raisons qui restent encore peu claires. On ne sait pas trop ce qu’il est advenu des 3,28 millions d’euros (2,2 millions de livres sterling) versés par plus de 12.000 backers.

8da3f5bf937a018d3757ee1760714c4a_original

Dans l’annonce de la mise en liquidation de l’entreprise, l’équipe dirigeante avait invoqué des “différents insurmontables” qui avaient empêché l’entreprise de continuer et qui l’avaient poussé à sa liquidation.

Cette décision avait fait suite à une vague de demande de remboursement après que l’entreprise ait commencé à fournir les premiers appareils à certains backers. Les appareils fournis ne correspondaient pas vraiment à ce qui avait été annoncé par la marque.

Cet échec n’est pas quelque chose d’étonnant en soi, c’est le propre de ce genre de plate-forme de proposer des projets plus ou moins risqués pour lesquels les risques sont pris par les internautes, investisseurs d’un jour. Seulement voilà, on ne parle pas vraiment d’un petit projet avec quelques dizaines de backers, mais d’un projet à plus de 3,2 millions d’euros. Il s’agissait pour Kickstarter d’un des projets les plus importants ayant jamais vu le jour sur la plate-forme.

C’est dans cette optique que le site a engagé un journaliste pour enquêter sur cet échec et pour en apprendre un peu plus sur ce qu’il s’est réellement passé. C’est ainsi le journaliste Mark Harris qui a été engagé pour « écrire l’histoire de l’effondrement du projet de drône Zano sur Kickstarter ».

Sur Medium, le journaliste explique ainsi sa démarche. Il indique vouloir, entre autres, vouloir faire la lumière sur ce qu’il est advenu des deux millions de livres Sterling et essayer de comprendre s’il aurait été possible d’avoir une meilleure issue.

Source: Source