Airbnb : plus de clients et toujours moins d’impôts !

Général

Par Alyo le

Airbnb attire plus de clients cet été que les chaînes hôtelières. En quelques clics, vous pouvez vous retrouver n’importe où dans le monde, à des prix souvent attractifs. Alors forcément, le taux de fréquentation des logements Airbnb est en hausse, surtout en France. Pourtant la filiale ne paie que 70 000 euros aux impôts français.

Airbnb

Le mois de juillet a été prolifique pour Airbnb en France. La plateforme de logements en ligne a accueilli deux fois plus de touristes qu’en juillet 2015, ce qui n’a pas dû être du goût des hôteliers, qui assistent à une baisse de 10 % de leurs taux de fréquentation. L’Euro 2016 a largement participé à cette hausse du côté des visiteurs, puisque 300 000 footeux sont passés par Airbnb pour se loger, dans le cadre de la compétition sportive.

69 168 euros d’impôts payés à la France en 2015

La France est le deuxième marché le plus important d’Airbnb, juste derrière les États-Unis, avec un chiffre d’affaires de 4,96 millions d’euros et un bénéfice de 166 373 euros en 2015. Pourtant le site n’a versé à la France que 69 168 euros d’impôts l’année dernière. Non, ce n’est pas illégal puisqu’Airbnb pratique avec brio l’optimisation fiscale.

airbnb-pluie

Le principe est simple, lorsque vous payez sur le site d’Airbnb France, c’est en fait à deux sociétés étrangères, situées en Angleterre et en Irlande que vous versez cet argent. Le siège français d’Airbnb ne s’occupe que des aspects marketing et promotionnels de la filiale, et il s’acquitte des taxes qui incombent à ce statut.

La technique a déjà été reprochée à des géants comme Google ou Amazon qui ont eux aussi préféré installer leurs sièges dans des pays où la fiscalité est plus légère.

Source: Source

2 réponses à “Airbnb : plus de clients et toujours moins d’impôts !”

  1. Quand est-ce que le texte, obligeant à payer l’impôt au pays où le produit/service est consommé, entre en vigueur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *