La Royal Jordanian trolle les États-Unis sur l’interdiction des appareils électroniques sur les vols provenant du Moyen-Orient

Sur le web

Par Jules le

La compagnie aérienne jordanienne a décidé de se moquer l’incompréhensible décision américaine concernant l’embarquement de tablettes et autres ordinateurs portables à bord des vols originaires de huit pays du Moyen-Orient. Et inutile de dire qu’elle le fait avec brio et humour.

Depuis maintenant trois jours, neuf compagnies aériennes doivent faire face à une mesure incongrue de la part de l’administration Trump. L’Oncle Sam a demandé à EgyptAir, Turkish Airlines, Saudi Airlines, Eithad Airways, Emirates, Qatar Airways, Royal Air Maroc, Kuwait Airways et Royal Jordanian d’interdire à leurs passagers d’apporter un ordinateur portable, une tablettes ou une console portable en cabine. Une décision prise pour prévenir les risques élevés d’attentats.

Une pléthore d’activités

Conscient que ses vols vers les Etats-Unis risquent de devenir bien long pour ses clients, la Royal Jordanian a publié une liste d’activités à faire lors d’un voyage à bord de l’un de ses appareils.

La compagnie aérienne conseille par exemple à ses passagers de lire un livre, de saluer leur voisin, de lutter pour le contrôle de l’accoudoir, d’imaginer que la tablette pliante est en réalité un clavier,de réfléchir sur le sens de la vie ou encore de penser aux raisons qui font qu’ils n’ont pas le droit de prendre un ordinateur ou une tablette en cabine. Vous l’aurez compris, il s’agit d’un tacle à peine voilé vis-à-vis de la décision de la Maison-Blanche. Comme quoi, il vaut parfois mieux en rire qu’en pleurer.