[Tour d’horizon] Ces (rares) jeux vidéo qui s’inspirent d’œuvres littéraires

Cette semaine est sortie une œuvre que l’on attendait avec impatience : The Franz Kafka Videogame. Décrit comme « un jeu original de casse-tête / d’aventure qui tire son inspiration des œuvres de Franz Kafka », sa parution a soulevé chez nous une interrogation : est-ce que les adaptations d’œuvres littéraires sont appropriées sur nos écrans ?

The Franz Kafka Videogame

On a rangé les jeux suivants en deux catégories. La première comprend les jeux qui sont librement inspirés d’un univers littéraire, de l’ambiance globale, plutôt que de faits ou d’histoires précises. Ils proposent une aventure qui a été pensée pour les joueurs, dans laquelle l’histoire diffère volontairement du roman. Dans certains cas, le joueur peut même influer sur l’histoire en modifiant son cours avec ses choix. La seconde vous propose de revivre une œuvre littéraire fidèlement adaptée où le joueur n’est finalement pas maître de son destin : il connaît l’issue de sa quête. Les grandes lignes de la trame narrative sont immuables et le joueur n’a d’autre choix que de respecter la volonté originelle de l’écrivain.

De la difficulté d’adapter une oeuvre littéraire

Actuellement, on ne compte que très peu d’adaptations strictes. On peut se demander pourquoi il n’y a que peu de retranscriptions fidèles d’œuvres littéraires en jeu vidéo, et pourtant la réponse paraît simple : le joueur aime faire des choix, alors que le roman ne permet pas une telle liberté. Rien d’étonnant à ce que les adaptations libres soient donc plus répandues. Pour illustrer tout ça, nous avons sélectionné quelques jeux vidéo adaptés d’une œuvre littéraire, qu’il s’agisse d’adaptations strictes ou non. Cette sélection comprend des œuvres connues, d’autres moins connues, mêlant différents genres et diverses époques. La liste est non exhaustive, n’hésitez pas à nous donner vos coups de cœur dans les commentaires !

La série The Witcher

Impossible d’illustrer le lien entre la littérature et le jeu vidéo sans évoquer The Witcher, dont la saga est inspirée du roman de Andrzej Sapkowski. Cependant le jeu transpose l’histoire dans une époque postérieure à celle de la saga littéraire. Basés sur l’univers médiéval-fantastique de l’écrivain polonais, ses récits racontent l’aventure de Geralt de Riv, un « Sorceleur », membre d’une confrérie de chasseurs de monstres aux pouvoirs surhumains à force de mutations.

Les jeux The Witcher sont sans doute l’une des meilleures retranscriptions vidéoludiques connues à ce jour. Si vous voulez en savoir plus, on avait écrit un gros dossier au sujet de la mythologie The Witcher au moment de la sortie du troisième épisode.

>> [Dossier] Livres, personnages, jeux vidéo : tout savoir sur l’univers de The Witcher

Nikopol : La Foire aux immortels

Destiné avant tout aux amoureux de la bande dessinée du même nom (qu’on vous recommande très très chaudement), la trame de Nikopol : La Foire aux immortels, le jeu vidéo, reprend celle du matériau originel : vous incarnez Alcide Nikopol (fils) dans un Paris du futur, laissé aux mains d’une puissante dictature religieuse alors qu’une immense pyramide est suspendue au dessus des toits de la capitale. Les amoureux inconditionnels de la BD trouveront néanmoins de quoi contester cette adaptation, et ils auront raison : l’histoire est nettement simplifiée. Reste que l’univers est délicieux : les décors sont particulièrement soignés et on réussit à retrouver sans mal l’ambiance picturale installée par Enki Bilal.

Suikoden

Toute la saga Suikoden est inspirée du roman chinois Au bord de l’eau. C’est un roman d’aventures tiré de la tradition orale chinoise, compilé et écrit par plusieurs auteurs mais attribué généralement à Shi Nai’an. Tout comme dans le jeu vidéo, le roman raconte les exploits de 108 bandits qui se battent contre l’injustice du gouvernement et de ses agents corrompus. On retrouve un héros principal autour duquel vont se réunir les 107 guerriers, qui s’établissent dans un quartier général situé au bord de l’eau. Ce roman tient une place prépondérante au sein de la culture chinoise, on pourrait le comparer à l’œuvre la plus célèbre d’Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires.

Californium

Dans ce jeu narratif d’exploration et d’aventures sorti en février 2016 et disponible sur PC et Mac, vous incarnez un écrivain raté, Elvin Green. Votre femme et votre fille viennent de vous quitter et vous êtes seuls, terriblement seul dans votre appartement aux courbes rendues floues par toutes les substances nocives que vous avez absorbées. Sous des airs d’un Bukowski animé, Californium est tout bonnement un hommage – et pas des moindres – à Philip K. Dick (Total Recall, Le Maître du Haut Château, etc.), auteur incontournable de la littérature SF. Dès le début du jeu, vous commencez à voir des « anomalies », des sortes de flash de mondes parallèles à travers des objets de votre salon. Au fur et à mesure que l’aventure avance, on ne peut qu’admirer la direction artistique du jeu : c’est une véritable invitation au voyage, à travers les peintures pop et psyché de Magritte et les couleurs pleines et vives d’Andy Warhol. La toute première prise en main du jeu nous a fortement fait penser à l’expérience psychédélique du livre La Maison des Feuilles de Mark Z. Danielewski.

>> Californium, 9,99 euros sur Steam

Les Tuniques bleues : Nord et Sud

Il y a eu une plusieurs adaptations sur écran des Tuniques bleues, la dernière en date étant celle sortie en 2012 : Les Tuniques Bleues – Nord vs Sud. C’est en fait une version remaniée du titre sorti en 1989 basé sur la bande dessinée Les Tuniques Bleues du dessinateur Louis Salvérius et du scénariste Raoul Cauvin, éditée par Dupuis. C’est un des premiers jeux de stratégie tour par tour, et celui-ci est agrémenté de scènes d’action, pour mieux immerger le joueur dans le contexte de la Guerre de Sécession américaine.

Retour sur l’île mystérieuse

Inspiré par le roman l’Ile mystérieuse de Jules Verne paru en 1875, Robyn et Rand Miller ont créé un jeu d’énigmes et d’aventures sur PC. Le joueur incarne Nina, une jeune navigatrice qui, au cours d’une violente tempête, se retrouve déportée sur une île déserte. C’est ici que commence l’aventure. Lors de vos explorations, vous découvrez que l’endroit regorge de secrets, secrets qui ne pourront être révélés qu’en résolvant une série d’énigmes.

La Machine à voyager dans le temps

La Machine à voyager dans le temps est un jeu vidéo d’aventure et de science-fiction, développé et édité par le studio français Cryo Interactive en 2000. Ce point-and-click s’inspire librement du roman de H.G Wells, La Machine à explorer le temps (1895). Dans La Machine à voyager dans le temps, vous vous retrouvez dans la peau de l’écrivain scientifique H. G. Wells, prénommé Wales. De longues années de travail ont passé et vous êtes fin prêt à utiliser votre chronoèdre, cœur de votre machine à voyager dans le temps. Mais le rêve devient vite cauchemar, puisque vous débarquez en 800 000 ans ap. J-C sur une terre totalement inconnue. Et pour bien en rajouter, aussitôt arrivé sur cette nouvelle Terre, votre machine disparaît. Vous devez donc ne compter que sur vous-même, et tenter de trouver Khronos, le maître du sablier, car lui seul a le pouvoir de vous remettre sur les rails spatio-temporelles.

Si vous souhaitez lire le roman, en version digitale, gratuitement c’est ici.

Voyage au centre de la Terre

Voyage au centre de la Terre est un jeu vidéo d’aventure pour PC développé par Frogwares et sorti en France en 2003. Il nous est proposé de partir à l’aventure dans la peau d’une jeune femme nommée Ariane, et de découvrir un monde souterrain rêvé et traduit par l’écrivain.

Et vous, qu’auriez-vous mis dans cette liste ?