Avec sa banque en ligne Orange Bank, Orange veut secouer le monde de la banque traditionnelle

Android

Par Gaël Weiss le

À l’occasion du Show Hello, la grande conférence de presse annuelle d’Orange, le plus grand opérateur français a dévoilé un nouveau service : une banque en ligne. Intitulée Orange Bank et fortement inspirée des précurseurs comme N26 et Revolut, son but est de venir bouleverser le secteur de la banque en ligne traditionnelle.

Les promesses faites par Stéphane Richard, le PDG d’Orange sont en tout cas très alléchantes. Orange Bank, sur le papier, est la banque rêvée des amateurs de technologie et de mobilité. Le principe ? Orange Bank sera une banque en ligne qui misera avant tout sur ses frais très réduits et sur la possibilité de payer et de gérer son compte depuis son mobile.

Frais de gestion réduit et gestion en temps réel grâce à l’application dédiée

Et il faut bien admettre que, tel que le projet a été décrit au journal Le Monde, Orange Bank est très séduisante : carte bancaire gratuite, frais de tenue de compte gratuits et retrait sans frais dans tous les distributeurs automatiques de billets, partout en Europe. Mieux, aucun revenu minimum ne sera exigé pour s’inscrire, des découverts seront autorisés (sans que l’on sache le tarif des agios) et des livrets d’épargnes seront mis en places.

Banque en ligne oblige, une application mobile sera mise en ligne par Orange. Elle permettra de réaliser des virements en temps de réels, de gérer son compte en banque sans délai ou encore de bloquer sa carte bancaire en passant en deux clics. Comme pour N26, il sera possible d’ouvrir un compte directement depuis l’application. Orange tient toutefois à rassurer une potentielle clientèle frileuse qui aurait encore besoin d’aller au guichet : ils pourront encore se rendre dans l’une des 140 boutiques agréées Orange pour trouver des renseignements ou de l’aide.

Watson à la relation client

Le Monde indique également qu’en ce qui concerne la partie conseil, une bonne partie des échanges avec les clients sera assurée par l’IA d’IBM, Watson. Elle répondra aux questions basiques des clients et devrait être capable « d’ici la fin de l’année » de réaliser des virements ou des transferts d’argent. Un moyen d’économiser sur les coûteux services clients des banques traditionnelles.

Aussi prometteuse soit cette nouvelle banque en ligne, Orange s’est pour l’instant bien gardé de dévoiler tous les détails de son offre. Si l’on sait que la majorité des services seront gratuits, on ne sait pas encore ceux qui seront payants ni les limites de l’offre (plafond de paiement, agios, frais divers, etc.). Orange prévoit toutefois de lancer Orange Bank dans un premier temps le 15 mai, uniquement pour ses salariés, puis le 6 juillet prochain pour tout le monde. Pour l’instant, il est difficile de ne pas trouver une telle offre séduisante.

À LIRE AUSSI SUR CE SUJET Notre test de la banque en ligne N26