Selon une étude, les habitants de l’Egypte ancienne n’ont pas grand-chose à voir avec ceux de l’Egypte d’aujourd’hui

Science

Par Pierre le

L'histoire humaine, c'est avant tout une histoire de migrations, de conquêtes, de mélanges génétiques. Difficile alors de savoir exactement à quoi ressemblaient les habitants d'anciennes civilisations, comme les égyptiens. Une équipe de chercheurs allemands a trouvé une méthode pour étudier la chose, une méthode scientifique qui pourrait apporter de grandes avancées dans le domaine de l'archéologie.

A la recherche des anciens égyptiens

En effet, des chercheurs de l’institut Max Planck à Iénia et de l’université de Tubingen ont étudié l’ADN de 151 momies et en ont conclu une chose : les anciens égyptiens n’ont pas grand-chose à voir avec les égyptiens actuels. L’étude publiée dans Nature Communication indique en effet que les anciens égyptiens sont en réalité plus proches génétiquement des habitants actuels de pays du proche-orient comme Israël, la Jordanie ou le Liban, de la Turquie, voire de l’Euope.

L’ancienne Egypte, c’est plus de 3000 ans d’histoire, dont on acte généralement la fin soit à la période ptolémaïque (après la conquête d’Alexandre au IV siècle avant JC) soit à l’annexion de la région par l’Empire Romain (30 avant JC). Une longue période, donc, pendant laquelle se sont succédé nombre de dynasties, de régimes, mais également de migrations. Migrations qu’ont étudié les scientifiques avec la génétique.

L’équipe allemande a voulu en savoir plus et a réalisé des prélèvements sur 151 momies. Des momies découvertes au cours du XXème siècles et qui ont vécu (avant d’être des momies, qu’on soit bien d’accord) entre 1388 avant JC (Nouvel Empire, XVIIIe dynastie) et 426 après JC (haut moyen-âge). Ainsi, ils ont pu constater l’évolution de la génétique chez les anciens égyptiens. Surprise : la génétique égyptienne n’a connu que peu de changements en 1300 ans. Deuxième surprise : la civilisation égyptienne n’a connu que peu d’apport des civilisations sub-sahariennes au niveau de la génétique avant le premier millénaire après JC. Ainsi, ils se rapprochent génétiquement des Jordaniens ou des Libanais actuels, voire des Turcs ou des Européens.

Le fait que la génétique égyptienne soit restée stable pendant ces trois millénaires est d’autant plus étonnant que le pays est au carrefour de trois continents et représentait un pôle commercial d’importance dans l’Antiquité.

Les scientifiques ont également analysé le génome de 100 Égyptiens actuels ainsi que 125 Éthiopiens à titre de comparaison et génétiquement parlant, ils se montrent éloignés des antiques égyptiens. Le Professeur Johannes Krause explique qu’en réalité, la population égyptienne n’a été influencée par des migrations d’origine sub-saharienne seulement ces 1500 dernières années. Le professeur explique également qu’il reste maintenant à découvrir d’où viennent les anciens égyptiens, et ce sera une autre paire de manches, étant donné que trouver des restes bien conservés sera un défi.

La science à l’aide de la génétique ?

Si l’étude est intéressante, il ne faut pas forcément la prendre pour argent comptant. Comme l’expliquent les scientifiques, les 151 momies ont beau couvrir une période de 1300 ans d’histoire, elles ne proviennent que d’un seul site : à 100 kilomètres au sud du Caire. Ainsi, elles peuvent ne pas être représentatives des populations d’Egypte ancienne.

Néanmoins, la recherche est une avancée, car c’est la première fois que la génétique de momies est étudiée à une si grande ampleur. De plus, les scientifiques ont longtemps jugé que l’étude génétique sur des cadavres datant de plus de 2000 ans était impossible. Finalement, l’équipe a pu étudier les tissus restants compris dans les dents ou les os.

Source: Source

56 Commentaires

  1. Cafe Noir

    31 mai 2017 at 13:49

    Et y’a fallu une étude pour ça ? Sans déconner certains ont vraiment rien à foutre de productif…

    J’en ai une bien bonne pour vous : les habitants de la “France” d’il y a 2000 ans n’ont pas grand chose à voir avec les Français actuels !

    • bzerath

      31 mai 2017 at 14:04

      Du calme… Regarde donc le titre de l’article d’origine : “Les génomes des momies de l’Égypte Ancienne indiquent une recrudescence d’ancêtres africains sub-sahariens dans les périodes post-romaines”.

      Le titre de l’article du JdG n’est que leur interprétation, l’étude en elle-même est plus factuelle, et donne des informations sur les dynamiques de population, ce qui est une science très intéressante.

    • Rozark

      31 mai 2017 at 14:04

      J’ai aussi eu cette réflexion avant de lire l’article, qui s’avère intéressant en soit. Le titre du JDG n’est pas génial je te l’accorde.

    • Ninjaw P.B.

      31 mai 2017 at 14:22

      +1 c’est présenté de façon ridicule. Fun fact : on trouve encore des gourous modernes qui n’ont qu’un but dans la vie: démonter la grande pyramide, tache trop fastidieuse depuis des millénaires

    • Bobby Johnny

      31 mai 2017 at 15:25

      C’était trop de dur de lire l’article avant de réagir contre les gens qui ont fait l’étude? On ne te demande pas d’aller jusqu’à lire l’étude, je me doute que c’est hors de ta portée. Ni même de te renseigner ailleurs un tant soit peu. Mais juste lire l’article.
      Quand même… Tu peux pas faire genre un semblant d’effort avant d’agresser histoire de ne pas passer pour un attardé?

  2. jopopmk

    31 mai 2017 at 14:04

    La momification c’était pas un truc pour les élites seulement ?
    Ça pourrait aussi expliquer le peu de modification génétique sur une si longue période.

    • Carman

      31 mai 2017 at 14:15

      oui, si l’échantillonnage se fait dans une même “caste”, ça expliquerait le peu de diversité du génome (comme si on faisait un test adn sur les rois d’Europe, on verrait qu’il y a pas mal de point commun, même de consanguinité ^^)

  3. Julien

    31 mai 2017 at 14:30

    Pourquoi il y a des majuscules à “Jordaniens” et à “Libanais”, mais pas à “turcs” ni à “européens” ?

    • rt2405

      31 mai 2017 at 15:35

      Pourquoi tu te fais chier à relever ce genre de détails à la noix ?

      • Julien

        31 mai 2017 at 16:21

        Pour faire parler les cons, et je suis content ça a marché =)

        • Joan Francais

          31 mai 2017 at 16:42

          Heu, mouais.
          A la limite, restes en à la question conne du début, au moins on pourrait laisser ça sur le compte d’un bug passager.

          Avec ta deuxième réplique en revanche …

          • Julien

            31 mai 2017 at 17:11

            Cool un autre !

          • Morovaille

            1 juin 2017 at 10:23

            GG, la pêche est fructueuse

        • rt2405

          1 juin 2017 at 11:10

          La réplique typique du gars dont la répartie ne se limite qu’à “con” et autres noms d’oiseaux et balancer le genre de phrases toutes faites, ce qui démontre un esprit des plus simplistes et incapable de ne relever autre chose que des fautes minimes dans un texte…Tes journées doivent être bien pénibles… Bref bonne journée à toi Culien et à ton esprit si “vif”….

          • Julien

            1 juin 2017 at 11:19

            Ta risible outrecuidance n’a d’égal que ton incapacité à relever un troll aussi imposant que ton ignorance, mon pauvre.
            Que connais-tu de mes journées ? Je dois bien reconnaître que te lire m’amuse beaucoup, et que tu ne fais que confirmer mon commentaire.

          • rt2405

            1 juin 2017 at 11:39

            Il est tellement risible, justement, que de voir un ignare de ton niveau, répondre à chaque fois : “troll”, parce que cela t’arrange et que tu n’as aucune justification à donner… Cela prouve ton manque (encore une fois) de répartie.
            Quant à tes journées, ce que tu écris m’en dit long…

          • Julien

            1 juin 2017 at 12:02

            Pauvre gars va, j’étais tellement sûr que tu allais me balancer l’argument du “ah mais c’est trop facile de dire que t’es un troll” ; en fait tu n’acceptes simplement pas le fait d’être tombé dedans, et tu balances des arguments totalement incohérents.

            Des mecs comme toi j’en vois passer à la pelle parmi les stagiaires de mon service, sûrs d’eux, imbus d’eux-mêmes, arrogants, se voyant beaux, se pensant intelligents (et même plus intelligents que tout le monde)…
            Si j’ai des journées pénibles, les tiennes doivent être bien tristes… 🙁
            Tu me fais presque de la peine, je n’aimerai vraiment pas être comme toi.

            Je conclurai en disant que… l’article a été corrigé =) You mad bro ?

          • Rt2405

            1 juin 2017 at 12:35

            Je dirai juste que tu n’acceptes justement pas le fait qu’on te dise “ah mais c’est trop facile de dire que t’es un troll” alors que tu n’en faisais pas. Le pire c’est que tu tombes ensuite dans le panneau en me sortant ton discours “moi dans mon service”… “mes stagiaires”… J’ai un peu de mal à gober ça…
            J’en ai vu passer des petits chefaillons qui crient beaucoup et qui se mettent en boule dès que ça tourne mal pour eux…
            Tu me fais vraiment de la peine en revanche…
            Et donc, l’article a été corrigé, troll ? Really ?? Retournes donc à ton petit boulot de chefaillon…. bisous

          • Julien

            1 juin 2017 at 12:52

            Quel plaisir, juste le temps d’aller acheter à manger, et voilà que tu m’as répondu !

            Alors qui de nous manque de réparti maintenant ? Tu retournes mon argument contre moi ?… Tu vois, c’est exactement ce que je disais : tu es un “je-sais-tout”. Tu es juste pathétique.
            Tu as décrété que je ne faisais pas de troll, alors c’est comme ça. Et ta vision doit être acceptée par tout le monde.

            De plus, tu continues tes arguments incohérents. Je suis tombé dans quel “panneau” ? Parce que tu m’aurais tendu un piège ? Tu voulais que je sorte ce discours ? Alors tu es très fort, Ô rt2405.

            Et “difficile à gober” ? Dis juste que tu es jaloux. Moi, que tu considères comme un “ignare”, chef de service ? Alors que toi, qui est d’une intelligence supérieure, personne n’a reconnu ton talent ? Haha, triste personnage 🙂

            C’est ça que tu cherche en fait, tu es en manque de reconnaissance, tu as besoin d’attention. Tu ne devais pas être facile facile, comme gamin. Ni comme collaborateur en fait.
            Enfin bon, si tu as des amis, je serai bien curieux de savoir ce qu’ils pensent de toi dans ton dos…

            Ce qui le plus drôle, c’est que j’agite sous ton nez la correction de l’article, et toi tu continues à aboyer. C’est qu’il est mignon le bon petit toutou rt2405, hein ?

            Allez je retourne à mon petit boulot de cheffaillon et toi tu retournes cravacher comme un bon petit prolo, d’accord ? =)

          • Adri

            1 juin 2017 at 13:47

            Oulaaaa relâches-toi de la prostate rtoutouille….. accepté le troll nomdidiou !

  4. Ka

    31 mai 2017 at 20:05

    Moi j’aime bien les photos qui illustrent l’article : que des américains. 😀

    • spamnco

      1 juin 2017 at 8:50

      Génétiquement parlant, aucun n’est Américain sur les photos et même au niveau des nationalités, peu le sont 😉 (Yul Brunner Russe, Arnold Vosloo Sud Africain, Patricia Velásquez Vénézuélienne, Liz Taylor et Cedric Hardwicke Britanniques)

      😉

  5. Kim-leng Chun

    31 mai 2017 at 22:28

    On ne sait pas qui sont des ancêtres égyptiens ,alors?

  6. MODIAGAMBELA Eddy-Stéphane

    1 juin 2017 at 4:51

    Que dit Cheikh Anta Diop à sujet ? Lisez ce grand historien africain, spécialiste* de la véritable histoire de l’Égypte ancienne…

  7. Chriserlo Lndjchrsrg

    1 juin 2017 at 9:34

    Là grande douleur de l’homme blanc c’est la realite irrefutable que l’egypte ancienne, le peuple le plus civilise dans l’histoire de ce monde,peuple qui a pose les bases de la science moderne est noir, les pharaons etaient des noirs.

    • Morovaille

      1 juin 2017 at 10:25

      Oh oui, je ressens effectivement une grande douleur -_-

      Faut arrêter de vouloir tout ramener à des conflits raciaux, la majorité n’est pas intéressée par ça.

      • François Lamarque

        12 septembre 2017 at 13:18

        Pourtant, les motivations de ces “chercheurs” sont très claires et se ressentent largement dans leur rédaction. Le choix même de la méthodologie et des échantillons montre bien la volonté de biaiser les résultats de l’étude (voir mon post plus haut).
        Les seules choses qui poussent un scientifique à ces extrêmités, c’est l’argent, les pressions et l’idéologie (pas forcément dans cet ordre)

  8. Chriserlo Lndjchrsrg

    1 juin 2017 at 9:44

    L’occident est tout simplement sidere par Sa mauvaise foi.ils ont tout voles en egypte.les obelisques,le proche orient antique etait noir lui-même jusqu’en iran. Mr johannes krause n’est un chercheur digne. Il com et là un crime contre l’humanite. Le racisme ne paye pas.nul ne peut cacher la lumiere du soleil,l’Afrique est incontournable,c’est lalpha et l’omega en ce monde

  9. Chevallier kévin

    1 juin 2017 at 9:49

    C’est faux journal du geek les égyptiens de mélanité étaient noir et non blanc voir toutes les études que l’on a faites sur Egypte. c’est ensuite que le peuple d’Égypte noir a été maudit par la bible et Mahomet.

  10. freefall

    2 juin 2017 at 17:58

    tout le monde sait que les anciens égyptiens viennent des étoiles! pas étonnant 😉

  11. MODIAGAMBELA Eddy-Stéphane

    4 juin 2017 at 5:02

    PETIT PRECIS DE REMISE A NIVEAU SUR L’HISTOIRE AFRICAINE (DE L’EGYPTE ANTIQUE)

    Que disent Cheikh Anta Diop et Théophile Obenga à ce sujet ? Tous deux grands historiens africains
    et spécialistes* de la véritable histoire de l’Égypte ancienne (~ 3150 av. J.-C. – 30 av. J.-C.date de son annexion par l’Empire romain).

    Selon une étude publiée le 31/05/2017 à 13h 20 par le journal du geek, « les habitants de l’Egypte ancienne n’ont pas grand-chose à voir avec ceux de l’Egypte d’aujourd’hui ».

    « En effet, des chercheurs de l’institut Max Planck à Iénia et de l’université de Tubingen ont étudié l’ADN de 151 momies et en ont conclu une chose : les anciens égyptiens n’ont pas grand-chose à voir avec les égyptiens actuels. L’étude publiée dans Nature Communication indique en effet que les anciens égyptiens sont en réalité plus proches génétiquement des habitants actuels de pays du Proche-Orient comme Israël, la Jordanie ou le Liban, de la Turquie, voire de l’Europe… »

    Très franchement, soyons très sérieux avec la science historique…L’Histoire est une étude très sensible ; qui ne s’improvise pas et ne se falsifie. Voilà pourquoi Paul Valéry n’avait pas tout à fait tort quand il disait de l’histoire qu’elle est la plus dangereuse alchimie de l’intellect. Dans ce sens, je ne suis pas d’avis avec les conclusions de cette étude menée par les chercheurs de l’institut Max Planck à
    Iénia et de l’université de Tubingen qui ont étudié l’ADN de 151 momies…

    De fait, « l’Egypte (ancienne) était africaine dans son écriture, dans culture et dans sa manière de penser » disait Jean Vercouter, égyptologue français de renom. A ce sujet, le colloque
    international du Caire (Egypte) en 1974, sous la direction de l’Unesco (l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (en anglais United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization), avait déjà tranché sur cette question des origines noires de l’Egypte antique –
    au terme d’une confrontation tendue entre 2 égyptologues africains et 18 autres égyptologues représentants le reste du monde. Ces derniers avaient admis que Cheikh Anta Diop et Théophile Obenga avaient raison et que l’Egypte fut une civilisation négro-africaine.

    En cela, cette civilisation prenait ses racines dans la région des grands Lacs et en Afrique australe où toutes les premières traces de la civilisation humaine ont été retrouvées. C’est pourquoi, cette partie de l’Afrique était désignée par le nom de Ta Ntjer : la Terre Sainte…par les Egyptiens de l’Antiquité. C’est avec cet héritage acquis au cœur de l’Afrique pendant près de 170 000 ans que les Anou vont construire l’Egypte du sud vers le nord. Ainsi, les mathématiques, la philosophie, l’agriculture, l’architecture, la religion, etc. …ont été inventées à l’intérieur de l’Afrique où Socrate (naissance. 470-469 av. J.-C.), Thalès de Milet (624 av JC – 547 av JC, le premier mathématicien dont l’histoire
    ait retenu le nom), Solon (en grec ancien Σόλων, homme d’État, législateur et poète athénien, né à Athènes vers 640 av. J.-C. et mort sur l’île de Chypre vers 558 av. J.-C.), et bien d’autres encore ont connu leur pèlerinage intellectuel avant d’aller animer leur agora (du grec ἀγορά) désigné par le lieu de rassemblement culturel, social, politique…dans la Grèce antique. Voilà, en peu de mots ce que disent Cheikh Anta Diop et Théophile Obenga à ce sujet des origines négro-africaines de l’Egypte antique.

    Evitez s’il vous plaît !, de nous pousser à « la revendication de la mémoire contre l’histoire » (Ricœur).

    MODIAGAMBELA Eddy-Stéphane,

    Étudiant gabonais en Histoire médiévale.

  12. MODIAGAMBELA Eddy-Stéphane

    7 juin 2017 at 23:56

    PETIT PRECIS DE REMISE A NIVEAU SUR L’HISTOIRE AFRICAINE (DE L’EGYPTE ANTIQUE)

    Que disent Cheikh Anta Diop et Théophile Obenga à ce sujet ? Tous deux grands historiens africains
    et spécialistes* de la véritable histoire de l’Égypte ancienne (~ 3150 av. J.-C. – 30 av. J.-C.date
    de son annexion par l’Empire romain).

    Selon une étude publiée le 31/05/2017 à 13h 20 par le journal du geek, « les habitants de l’Egypte ancienne n’ont pas grand-chose à voir avec ceux de l’Egypte d’aujourd’hui ».

    « En effet, des chercheurs de l’institut Max Planck à Iénia et de l’université de Tubingen ont étudié l’ADN de 151 momies et en ont conclu une chose : les anciens égyptiens n’ont pas grand-chose à voir avec les égyptiens actuels. L’étude publiée dans Nature Communication indique en effet que les anciens égyptiens sont en réalité plus proches génétiquement des habitants actuels de
    pays du Proche-Orient comme Israël, la Jordanie ou le Liban, de la Turquie, voire de l’Europe… »

    Très franchement,soyons très sérieux avec la science
    historique…L’Histoire est une étude très sensible ; qui ne s’improvise pas et ne se falsifie.
    Voilà pourquoi Paul Valéry n’avait pas tout à fait tort quand il disait de l’histoire qu’elle est la plus dangereuse alchimie de l’intellect. Dans ce sens, je ne suis pas d’avis avec les conclusions de cette étude menée par les chercheurs de l’institut Max Planck à Iénia et de l’université de Tubingen qui ont étudié l’ADN de 151 momies…

    De fait, « l’Egypte (ancienne) était africaine dans son écriture, dans cette culture et dans sa manière de penser »disait Jean Vercouter, égyptologue français de renom. A ce sujet, le colloque
    international du Caire (Egypte) en 1974, sous la direction de l’Unesco (l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (en anglais United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization), avait déjà tranché sur cette question des origines noires de l’Egypte antique –
    au terme d’une confrontation tendue entre 2 égyptologues africains et 18 autres égyptologues représentants le reste du monde. Ces derniers avaient admis que Cheikh Anta Diop et Théophile Obenga avaient raison et que l’Egypte fut une civilisation négro-africaine.

    En cela, cette civilisation prenait ses racines dans la région des grands Lacs et en Afrique
    australe où toutes les premières traces de la civilisation humaine ont été retrouvées. C’est pourquoi, cette partie de l’Afrique était désignée par le nom de Ta Ntjer : la Terre Sainte…par les Egyptiens de l’Antiquité. C’est avec cet héritage acquis au cœur de l’Afrique pendant près de 170 OOO ans que les
    Anou vont construire l’Egypte du sud vers le nord. Ainsi, les mathématiques, la
    philosophie, l’agriculture, l’architecture, la religion, etc. …ont été inventées à l’intérieur de l’Afrique où Socrate (naissance. 470-469 av. J.-C.),Thalès de Milet (624 av JC – 547 av JC, le premier mathématicien dont l’histoire ait retenu le nom), Solon (en grec ancien Σόλων, homme d’État, législateur et poète athénien, né à Athènes vers 640 av. J.-C. et mort sur l’île de Chypre
    vers 558 av. J.-C.), et bien d’autres encore ont connu leur pèlerinage intellectuel avant d’aller animer
    leur agora (du grec ἀγορά) désigné par le lieu de rassemblement culturel, social, politique…dans la Grèce antique. Voilà, en peu de mots ce que disent Cheikh Anta Diop et Théophile Obenga à ce sujet des origines négro-africaines de l’Egypte antique.

    Evitez s’il vous plaît, de nous pousser à « la revendication de la mémoire contre l’histoire » (Ricœur).

    MODIAGAMBELA Eddy-Stéphane,

    Étudiant gabonais en Histoire médiévale.

  13. Guesswende

    20 août 2017 at 22:23

    Quelle étude de merde ! C’est vraiment dommage et c’est triste pour le progrès de la connaissance et de l’humanité. Les chercheurs occidentaux ne savent plus quoi inventer pour éloigner l’Egypte ancienne de l’Afrique noire. Ils multiplient les contradictions dans leurs pseudo-découvertes. Ils reviennent sur des thèses déjà balayées depuis fort longtemps. La noirceur, la négritude évidente des anciens de la Vallée du Nil est un casse-tête insoluble pour la majorité des Occidentaux. Cette étude est bel et bien raciste car le but est d’attribuer les réalisations de la civilisation pharaonique aux peuples indo-européens puisque selon la chronologie traditionnelle, l’Egypte antique prend fin il y a environ 1400 ans avec la conquête arabo-musulmane. Et naturellement on présentera encore les Africains étant massivement arrivés dans l’Egypte arabe en tant qu’esclaves. On voit venir le truc car nous avons les yeux bien ouverts…Laissons l’Egypte antique, toute sa culture et sa population aux Africains sub-sahariens et tout le monde se portera bien.

  14. François Lamarque

    12 septembre 2017 at 13:13

    Il faudrait peut-être lire l’étude entière pour comprendre que l’étude ne peut pas être prise au sérieux :

    1) 1er mensonge : “pour la première fois le génome des anciens égyptiens a été séquencé […] cela n’avait jamais été fait au paravant”. Or, il y a au moins 8 études menées par des laboratoires sérieux, eux (plus après) et qui disent absolument le contraire de celle-ci ! Par ex. en 2008, le B. Nocht Institute, puis en 2010, puis encore en 2012 et 2015, plusieurs équipes ont séquencé ce génome, qui contient pour les mommies significatives le marqueur e1b1b (exclusif de l’Afrique sub-saharienne, des afro-américains et avec la plus forte concentration en Angola, RDC, Congo et Gabon).

    2) 2e manipulation : au lieu de choisir une période représentative, à savoir où les rois/reines étaient des originaires de l’égypte, l’équipe a choisi ici un échantillon très particulier : 91 momies viennent de la période ptolémaïque, 48 viennent de la période des invasions nord-asiatiques, aucune des périodes les plus anciennes (les 4 plus vieilles de l’étude sont datées entre -1050 et -850)

    3) Le choix de la ville : le site choisi par l’équipe est volontairement un endroit où ils savaient qu’une forte proportion d’étrangers étaient présents aux époques représentées dans l’étude. Imaginons qu’on veuille déterminer dans 2000 ans, l’ethnicité des présidents ffançais de notre époque et que l’on choisisse non pas le cimetière du panthéon, mais un cimetière dans un quartier populaire de Marseilles où l’on sait qu’il y a un fort brassage de population. On pourra conclure que la france était dirigée par des nord-africains. C’est exactement ce qu’a fait cette étude.

    4) Il y a quelques années, l’université responsable de cette étude, avait déjà pour des raisons racistes été indexée pour avoir présenté fallacieusement un singe comme le plus ancien hominidé, avec comme objectif de dire “non, l’humanité ne vient pas d’afrique”.

    5) Selon l’étude, Sur les momies de l’échantillon : seules TROIS ont été analysées pour en tirer la conclusions très générale et abusive, autrement contredite par toutes les autres études plus rigoureuses, qu’en réalité les anciens égyptiens -fondateurs de l’égypte antique- seraient venus d’europe!!! La logique aurait voulu qu’on prélève l’ADN des momies plus au sud, où l’on sait que le premier royaume a été fondé! Mais forcément, hein…

    Je crois qu’il faut que ces collègues fassent preuve de moins d’idéologie et je suis atterré quand de vraies études sérieuses sont ignorées par les médias et blogs influents, au profit de ce genre de maquillages d’idéologie sous couvert de science.

    https://www.nature.com/articles/ncomms15694#supplementary-information
    Tout ce que je viens d’expliquer se trouve dans l’article rédigé par l’équipe elle-même!!!

  15. AKHON

    19 avril 2018 at 22:40

    bande d’escrocs . cherchez dans les premières dynasties on verra si y’a aucun africain subsaharien  rien que le pharaon Rouni ressemble a salif keita.

  16. AKHON

    19 avril 2018 at 22:40

    bande d’escrocs . cherchez dans les premières dynasties on verra si y’a aucun africain subsaharien  rien que le pharaon Rouni ressemble a salif keita.

  17. Duhamel Tchafak Gildas

    30 juin 2018 at 6:03

    Merci. Les maux de tête que j’ai eu en lisant ces lignes. J’avais peur de fermer cette page en restant sur les mêmes (même dans les commentaires) sachant que c’est que des grosses foutaises. Toute cette idéologie relevée dans cet article. 
    Ton intervention me fait plaisir. 
    L’objectif est une force.

  18. Nicolas M1

    12 janvier 2019 at 13:38

    Euh franchement les gars ilil faudrait effacer cet article parce que même s’il a été écrit en 2017  ce n’est pas de la fake news  c’est de l’idiocratie news ou alors on vous a acheté un  encart  publicitaire ce qui signifie que tous vos articles sont bidons..

  19. Hibou

    16 janvier 2019 at 18:06

    Pas besoin  de leurs études a la con ! le morphotype des statuts et la représentation des traits du visage ne laisse aucun doute sur la nation Kémet même avec les nezs cassés.

  20. Weedo

    1 février 2019 at 5:02

    Exact Hibou, à moins que les européens venue créé les cités antique d’Égypte n’ai des nez épatés et une peau noire.
    Mais au fond qu’est ce que ça change que ce soit blanc,noir où bonhomme vert qui ai créé cette fabuleuse civilisation…
    N’est on pas tous africains d’origine ? Où le berceau de l’humanité serait-il localiser en Europe? 🙂

  21. Idriss Bouasba

    12 février 2020 at 15:38

    A ce sujet, je vous invite à vous renseigner à propos du Colloque du Caire 1974 savamment mené par le Dr Cheikh Anta Diop 😉

  22. kroma ouassa

    12 avril 2020 at 17:21

    L’Egypte ancienne était Noir. Ni la science ni des dogmes ne peut changer cela.

  23. Alexandre

    15 juin 2020 at 12:46

    Vous parlez de rigueur d’une étude mais vous semblez manquer de rigueur à votre tour… d’abord vous pouvez appartenir à un haplogroupe présent chez les “noirs”, par exemple sans être noir… et l’haplogroupe E1B1B n’est pas exclusivement comme vous l’affirmez présent chez les noirs… Il ne s’agit pas ici de tracer l’origine raciale mais l’origine des migrations. De plus, qui vous dit que ces momies étaient toutes forcément étrangères ? ce ne sont que des conjectures, d’ailleurs sur certaines momies elles sont formulées par les auteurs de article.. qui ne le cachent pas. Vous dites également que seules trois momies ont été analysées..c ‘est faux, les haplogroupes ont été déterminés sur un grand nombre au contraire, pour preuve les tableaux excel donnés en référence dans l’article ,

    Je constate enfin qu’une étude est jugée sérieuse que si elle va dans votre sens… finalement nous pouvons vous retourner la critique que vous faites de cet article…Vous évoquez des études plus sérieuses qui attesteraient l’origine sub-saharienne des égyptiens mais vous ne donnez aucune référence précise. Je pense qu’il faut savoir mesurer ses propos avant de crier au racisme ! argument bien commode qui ne discrédite que celui qui l’emploie sans fondement. .

  24. lexou1234

    5 décembre 2020 at 21:47

    Les coptes population autochtone d’Egypte doivent être étudiées à part entière de la population musulmane. Ne se mélangent ni avec les musulmans, ni avec les autres chrétiens byzantins

  25. KEMIT

    10 février 2021 at 1:50

    Bande de mytho! Vous avez pas honte de partager de telles conneries

  26. KEMIT

    10 février 2021 at 1:51

    Les Egyphtiens étaient bien NOIRS charbons n’en déplaisent les manipulateurs puants de haines! Race de mytho

  27. Erwann

    4 avril 2021 at 18:20

    Ben non pas tous .. Cléopâtre était grecque .. .Ramses II avait des cheveux blonds/roux …
    Tu peux raler comme tu veux mais la génétique est là..
    Alors pour te rassurer, nous descendons à priori tous des bushmen … Leur patrimoine génétique semble être non seulement le plus pur, mais en plus, le plus riche.

  28. Khaliff

    14 avril 2021 at 19:59

    Ils etaient Noirs ****** de *****. Kemet Signifie quoi pour vous. bande de fils de chiens. vous pourrisez l’histoires. allez!!! vous faites pitier bande d’ingrats. les noirss ont tout apporter a l’humanité

  29. ambayo

    16 avril 2021 at 15:30

    l’egypte est en Afrique mais les egyptiens ne sont des africains ??? hmmm

  30. BALADI

    22 mai 2021 at 22:56

    du calme kemit ! l’article ne se trompe pas. Nous sommes tous métis car nous descendons d’humains qui ont survécu à toutes les guerres; l ‘egypte a connu plusieurs périodes troubles appelées intermédiaires avant de ne plus appartenir à ses autochtones initiaux les Baladis probablement noirs. Les migrations vers le sud semblent ne pas avoir été datées. Foutue tradition orale ! Nous n’avons pas conservé les connaissances des egyptiens , bizzarre non ? alors peut petre que ceux qui croient que les africians noirs viennent du congo et de l ouest nont pas tord ?il ne reste que les toits pyramidaux de l”egypte; a moins que la pyramide soit frequente dans la technoligue humaine. Apres tout il ya des pyramides en amerique du sud et vous ne dites pas que ces peuples disparus sont des egyptiens . si seulement nos chefs acceptaient d ecrire l’histoire detaillée de leur peuple ! mais non, quant aux traditions à mon avis elles ne sont pas vieilles elles doivent venir du 19e siecle;

  31. Non_a_l_usurpation

    1 juillet 2021 at 13:51

    Allez vous promener tous les jours en Egypte pendant quelques mois avec comme seul vêtement celui des égyptiens antiques (torse nu et jambes à l’air) pour comprendre : en tant que blancs, on brûle !
    La couleur rousse des cheveux de Ramsès II seraient dus soit à l’utilisation ancestrale de henné sur les cheveux gris, soit aux traitements chimiques antifongiques. Quand aux “tests génétiques”, ils ont été menés sur des momies situées dans une zone connue pour concentrer plus d’immigrés et d’envahisseurs que de ressortissants du royaume de Kemet… Et 3 momies testées sur 191, il me semble.
    On peut aussi se demander par qui ces “tests” sont financés.
    N’oubliez pas que certains riches groupes ont encore un intérêt à occulter l’histoire des noirs, et que nous vivons en terre de propagande et de manipulations depuis longtemps. La presse est l’église des temps modernes : on utilisait autrefois le latin pour faire avaler des sornettes pas possibles aux gens, maintenant, on a switché sur du “c’est-de-la-science” !

    Embarrassant pour des blanc(he)s qui ne veulent pas usurper le passé des autres, cette histoire.

    Je vous conseille de consulter les images des momies du prince Maiherpri et de Ahmès Inhapi, par exemple : ils n’étaient pas blancs, et ces coiffures noires épaisses que l’on voit sur les hommes et femmes de l’Egypte antique étaient des locks ! Pourquoi des blancs se seraient-ils amusés à se coller des perruques crépues sur la tête ? C’est juste une question de bon sens !

  32. Cerisier Rock Berny

    13 janvier 2022 at 1:47

    Je suis surpris de tomber sur un poste qu’on disait que les anciens africains étaient blanche . Mais ça fait rien en voyant que c’est bien des blanches qui ont dit ça , par là je suis revenu au calme. Vraiment c’est rien si les blanche disent que c’est leurs ancêtres qui sont nos ancêtres . On à qu’à tout rejeté et continue a suivre le chemin fait par nos ancêtres. La vérité finira par règner.

  33. husni

    18 avril 2022 at 3:37

    QUANT LA FALCIFICATION A ATTEIND SON Apogée
    quant tu cherche un grand menteur approche toi d’un gars qui se prend pour égyptologue
    parce que s il parle de l’Egypte tu n’arrive pas a savoir que l’Egypte est en Afrique… il ne va jamais te dire sa… même sur les cartes géographique! il coupe l’Egypte du reste du continent….. et aucun noir ne ressemble a un européen si c’est pas un égyptien ancien. même un métisse de des Amériques.
    un Egyptien peut être prochorien asiatique européen sauf africain pour lui,,
    mais quant il parle des grec ou romain aussi tôt tu lui entend parler du mot indoeuropéen

    vraiment un égyptologue sérieux doit faire le tour du l’Ethiopie Erythrée soudan, en fin d’observer les population qui vivaient sur le Nil puis retourner en Egypte pour observer les vraies statues et dessins murales de l’Egypte ancien.
    au lieu devenir raconter au monde des résultats d’une étude près médité

    voila

  34. husni

    18 avril 2022 at 4:16

    des soldats égyptiens que j’ai vu au musée du Caire en 2003, aujourd’hui je les vois sur un article de Wikipédia que se sont des nubiens enrôlés dans l’armée égyptienne,
    tu sais pourquoi? parce que leurs corps sont peint en couleur noir.
    et finalement j’ai compris que y’a des gens qui sont nés au 20eme ou au 21eme siècles, mais qui ont le droit de décider en leur guise qui doit être citoyen d’Egypte ancien et qui ne doit pas l’être.
    Alors que le grand mystère de la civilisation égyptienne ancienne est que, plus tu essaye de l’éloigner de sont contexte africain plus elle te montre des éléments de sa réalité africaine.
    Et cela même les égyptologues les plus falsificateur vont l’admettre

  35. FireStorm

    13 mai 2022 at 10:17

    L’occidental avec sa propagande et cette volonté de falsifier l’histoire à son avantage.
    Les anciens égyptiens qui ont battit les pyramides étaient des peuples noirs d’Afrique jusqu’à très tard:
    Pas besoin d’études scientifiques toutes les preuves sont la.
    Le nom de l’Égypte c’est KMT = Pays des noirs
    Leurs dieux (Osiris etc) étaient peints en noir
    Les fresques murales montrent clairement des hommes noirs
    Les statues sont des représentations de souverains noirs

    Les noms ont été blanchis, j’ai jamais vu un Français au nom de Yüya, Senous Re, Kofou, Kafre etc

    Arrêtez de vous approprier une histoire qui ne vous appartient pas, juste par jalousie et par racisme.

    Les anciens égyptiens étaient des africains et les africains ils sont quoi ?

  36. Prince

    7 juin 2022 at 14:43

    Je trouve ça intéressant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *