Lâché par ses développeurs, Unsung Story retrouve un studio de développement (de jeux Barbie)

Jeux-Video

Par Jules le

Après trois ans de hauts et de bas (avec principalement… Que des bas), Playdek jette l’éponge et quitte l’aventure Unsung Story. Le studio, qui avait levé plus de 600 000 dollars sur Kickstarter, passe la main à Little Orbit, principalement connu pour ses jeux de commandes.

Pour tous ceux qui dorment au fond ou qui fuient Kickstarter comme la peste, rappelons ce qu’est Unsung Story. Il s’agit du successeur spirituel présumé de Final Fantasy Tactics, un RPG tactique sorti sur PlayStation en 1997. Ou comme le décrivent ses développeurs : “le successeur spirituel d’une série de jeux de rôle tactiques épiques conçus par Yasumi Matsuno”. Ce dernier n’est autre que le réalisateur de FFT ou Vagrant Story. Sauf que si ce projet revient de temps à autre sur le devant de l’actualité, ce n’est pas pour la hype qu’il suscite, mais parce que l’on est face à un naufrage comme seul Kickstarter sait les faire.

Paroles et paroles et paroles

Tout commençait bien, comme à chaque fois. En janvier 2014, Playdek, le studio à l’origine du projet, promet sur Kickstarter que Unsung Story sera un jeu de rôle tactique solo avec une forte expérience narrative signée Yasumi Matsuno. Bref, le jeu qu’attendent les fans de Final Fantasy Tactics depuis des années. Évidemment, ces derniers sont aux anges, et 15 824 d’entre eux décident de financer le jeu. Les développeurs demandent 600 000 dollars, les dons dépassent ce plafond de 60 126 dollars. Tout va pour le mieux, d’autant que Paytek assure que le jeu sortira en juillet 2015.

Mais voilà, deux mois avant la sortie, le navire commence à prendre l’eau. Playtek promet, en mai, de fournir durant l’été un calendrier de développement aux backers pour qu’ils puissent suivre sereinement l’avancement du studio sur Unsung Story. Vous l’aurez compris, il n’est plus question de sortir le jeu en juillet 2015. Ledit calendrier, lui, ne sera pas publié avant septembre de la même année. Qui plus est, Joel Goodman, PDG Playtek, y annonce que le studio fait face à des difficultés financières et qu’il a été obligé de licencier plusieurs membres du personnel.

Entre temps, les bakers ont commencé à se faire des cheveux blancs puisque trois mois plus tôt, Playtek a déclaré vouloir se concentrer sur le multijoueur, avec la mise en place d’une bêta PVP pour juin 2016, alors qu’il n’en avait pas été question jusque-là. Petit à petit, les demandes de remboursement ont fleuri sur la page Kickstarter de Unsung Story.

De son côté, Playtek s’est fait discret entre octobre 2015 et février 2016. C’est tout juste si le studio a promis quelques captures d’écran et une vidéo qui ne sont jamais arrivées. Playtek assure à des backers de plus en plus méfiants (et désespérés) que le développement est toujours actif et leur donne rendez-vous en avril pour plus d’informations. Arrive alors le mois d’avril. De nouvelles promesses sont faites, elles ne sont pas tenues, le jeu est officieusement repoussé aux calendes grecques et la vie suit son cours.

Here come a new challenger

Et après trois années de promesses en l’air, d’informations distillées à l’aide d’un compte-goutte bouché, Playtek s’est enfin décidé à abandonner. Hier après-midi, le studio s’est fendu d’un message sur la page Kickstarter du jeu pour annoncer qu’il cédait les droits de développement et de diffusion à Little Orbit.

À tous les bakers d’Unsung Story,
Nous vous remercions pour votre soutien dans la réalisation de ce projet. À travers toutes les épreuves que nous avons eues en tant qu’entreprise ces dernières années, Playdek s’est toujours efforcé de maintenir le projet en vie, car nous croyons au jeu et à l’histoire que Yasumi Matsuno nous a écrite. Mais si le projet continue, notre implication, elle, prend fin.

À compter d’aujourd’hui, Little Orbit a récupéré tous les droits de Unsung Story et est désormais en charge du projet. Ils croient fermement que le jeu peut devenir un jeu de rôle tactique incroyable, et sont ravis de pouvoir poursuivre notre travail et donner vie à l’histoire de Yasumi Matsuno. Ils vous tiendront informé de l’évolution du projet.

Une fois encore, nous voulons vous remercier pour votre soutien, et nous regrettons de ne pas pouvoir mener ce projet à son terme pour vous. Nous pensons que le jeu est entre de bonnes mains.

Mais qui est donc ce studio à qui incombe la lourde tâche d’essuyer les plâtres, pour peu qu’il y ait des plâtres ? Disons simplement que Little Orbit est derrière une flopée de jeux oubliables (voir oubliés) tels que Kung Fu Panda Showdown of Legendary Legends, Barbie & Her sisters: Puppy Rescue, Falling Skies: The Game, Barbie Groom and Glam Pups ou encore Barbie Jet, Set & Style. Oui vous avez bien lu, un studio au catalogue rempli de jeux de commande se retrouve aux commandes du successeur spirituel de Final Fantasy Tactics. De quoi rassurer les fans.