En Russie, les utilisateurs de smartphones Android peuvent désormais choisir eux-mêmes leur moteur de recherche

Smartphone

Par Mathieu le

Google n’est plus maître de son destin en Russie. L’entreprise américaine a perdu plus tôt dans l’année un contentieux qui l’opposait à l’agence de lutte contres les monopoles russe, le FAS (Federal Antimonopoly Service). Ainsi, la société de services technologiques basée dans la Silicon Valley a été obligée d’apporter certaines modifications à son application Google Chrome, disponible sur l’ensemble des smartphones Android.

Les utilisateurs russes sont désormais invités à choisir et sélectionner eux-mêmes un moteur de recherche par défaut lors du lancement de l’application pour la première fois.

L’écran disponible au lancement de Chrome en Russie

Yandex vs Google

Le moteur de recherches russe Yandex décrit ce changement comme “une étape très importante qu’il aura fallu attendre bien trop longtemps” . Yandex est le grand rival de Google en Russie et les deux géants se partagent 95% du marché à eux deux (Yandex détient 55% du marché et Google 40%). Le fait que les utilisateurs de smartphones tournant sous Android aient maintenant la possibilité de choisir leur moteur de recherches favori va changer beaucoup de choses. Auparavant, ils étaient dans l’obligation de se rendre dans le menu des réglages eux-mêmes pour le faire. Aujourd’hui, le changement sera beaucoup plus aisé.

“En tant que l’une des plus grandes sociétés d’Internet en Europe et étant un fournisseur d’applications mobiles réputé en Russie, ce type de changement est extrêmement important pour Yandex. Nous sommes ravis que les consommateurs russes puissent désormais facilement choisir leur moteur de recherche sur leurs appareils Android” déclare un porte-parole de Yandex.

Bientôt en France ?

En plus de cette nouveauté majeure, Google a été forcé de payer une amende de 7,8 millions de dollars pour dédommagements. Il a également été interdit à l’entreprise américaine de forcer les fabricants de smartphones à faire de Google Chrome la seule application pré-installé. Dans The Inquirer, la société américaine a expliqué : “Conformément à l’accord conclu avec Yandex et le règlement du FAS, nous avons mis en place une nouvelle opportunité pour les fournisseurs de moteur de recherches de promouvoir leurs services dans l’application Chrome sur les appareils Android” .

En novembre 2016, Google se trouvait déjà dans la tourmente suite à des accusations, de la part de la Commission Européenne, d’abus de position dominante. Il se pourrait donc que la solution russe devienne obligatoire dans le reste de l’Europe d’ici les prochains mois.

Source: Source