Prise en main du casque Noontec Zoro II Wireless

Audio

Par Gregori Pujol le

Le ZORO II Wireless n’est pas le premier casque de la marque chinoise, mais c’est par contre le premier modèle sans fil (Bluetooth). À 119 euros, que peux valoir ce casque on-ear compact, par rapport aux géants du marché ?

Un design moderne, mais discret

On est loin d’un Parrot Zik designé par Starck, mais le ZORO II Wireless s’offre un design propre qui n’est pas sans rappeler celui des Beats. En plastique et aluminium, ce casque pliable dispose d’un arceau renforcé, de charnières solides et d’écouteurs on-ear (sur les oreilles) équipés de transducteurs dynamiques de 40 mm (13~26,000Hz, 32Ω) baptisés Votrik HD400 et accompagnés de la technologie propriétaire SCCB (Surround Closed Cavity Body). Idéal pour une utilisation nomade, il est livré avec un étui en Kevlar (un peu imposant) qui le protégera sans problème dans un sac. Dans la boite, on retrouve également un câble audio et un câble USB pour recharger la batterie.

Le casque est plutôt confortable à porter (écouteurs en similicuir), comme c’est un on-ear, il n’englobe pas vos oreilles, on aime ou pas, mais en tout cas après plusieurs jours d’utilisation et pour l’avoir porté notamment en train durant 3h, je n’ai pas eu mal à la tête (sensation d’étau) ou aux oreilles. Le casque tient bien, il n’est pas trop lourd (moins de 200g) et l’isolation (cela reste un casque ouvert) est assez bonne, malgré le manque de Noise Cancelling, du coup certains bruits extérieurs peuvent être gênants.

Utilisation

Ce ZORO II Wireless est plutôt simple d’utilisation, il s’appaire en Bluetooth et même facilement via NFC. Une voix en anglais vous signale quand votre casque et connecté ou déconnecté. Les boutons sont situés sur le derrière des écouteurs et ne sont pas très ergonomiques, car assez petits, heureusement il n’y en a pas beaucoup. La liaison Bluetooth est assez stable, bien mieux qu’avec mon Parrot Zik 2.0.

Comme dit précédemment, le casque se pli assez facilement, les charnières sont renforcées, car en métal et un petit “clic” permet de les bloquer. Notez qu’il n’y a pas de micro sur le casque ou alors il est très mauvais, ce qui est assez étrange. Au passage, signalons que le casque peut fonctionner en mode filaire si vous n’avez plus de batterie, ce qui n’est pas le cas de tous les modèles Bluetooth. L’autonomie est quant à elle assez impressionnante, puisqu’elle avoisine facilement les 35 heures en fonctionnement !

Enfin, j’ai été un peu déçu par la solidité du casque. Si ce dernier semble assez bien conçu et robuste, il a fait une chute d’environ 1m et un écouteur s’est “déboîté”. Cela ne l’a pas cassé, car je l’ai reclipsé, mais il semble maintenant fragilisé.

Son

Doté du Bluetooth 4.0 aptX CSR, ce casque offre un son assez équilibré, plutôt chaud, et à la surprise générale ce ne sont pas les basses les plus présentes, mais les médiums ! Assez clair, le son reste constant même en poussant le volume, très peu de distorsions apparaissent. Rappelons qu’il est équipé de transducteurs dynamiques de 40 mm (13~26,000Hz, 32Ω) baptisés Votrik HD400 et accompagnés de la technologie propriétaire SCCB (Surround Closed Cavity Body) améliorant, selon le constructeur, la clarté sonore et la spatialisation. Une belle surprise donc pour cette qualité sonore à un prix finalement assez abordable.

Conclusion

Pour son prix (119 euros), ce casque Noontec Zoro II Wireless s’avère finalement bien mieux que ce que nous aurions pu penser ! Doté d’une bonne qualité sonore, d’un design discret et d’un encombrement minimum, il sera le compagnon idéal de votre smartphone lors de vos déplacements. Son ergonomie en deçà et sa fragilité malgré son impression de robustesse pourront êtres améliorés par le constructeur lors d’une prochaine version.