Cela faisait 20 ans que le lanceur de satellites de l’agence spatiale indienne n’avait pas connu de raté

Général

Par Fabio le

Le Polar Satellite Launch Vehicle, développé par l’agence spatiale indienne, a échoué à mettre un satellite sur orbite lors de son dernier vol, une première depuis 20 ans.

The Polar Satellite Launch Vehicle. Credits : ISRO

Lancé il y a quelques heures du Satish Dhawan Space Centre, dans le sud de l’Inde, la Polar Satellite Launch Vehicle, ou PSLV pour les amateurs du programme spatial indien, a inquiété les ingénieurs après 10 minutes de vol seulement, la fusée se trouvant à une altitude plus basse que celle où elle aurait dû se trouver. La Indian Space Research Organization a plus tard confirmé que la structure conique qui entoure le satellite à l’avant de la fusée ne s’est pas détachée et qu’elle n’a donc pas pu lâcher le satellite.

Selon Jonathan McDowell, expert en vol spatial interrogé par The Verge, qui rapporte l’information, il est possible que la “mauvaise” trajectoire du lanceur ait un lien avec le non détachement de la structure conique, rendant alors la fusée plus lourde qu’elle n’aurait du être à ce moment-là, réduisant de fait sa puissance et modifiant sa trajectoire.

Des échecs rares

C’est seulement le 3ème échec du lanceur indien sur les 24 dernières années et après 41 vols. Les deux premiers ratés datant de 1993 (le premier vol expérimental) et 1997 (mais le satellite avait quand même réussi à atteindre son orbite).

L’Inde est une terre ambitieuse en terme de programme spatial. En février dernier, elle avait par exemple pulvérisé le record de mises en orbite autour de la Terre de satellites en un seul lancement de fusée, avec 104 unités (la vidéo, c’est par ici). Le pays est aussi seulement le 4eme à avoir réussi à envoyer un vaisseau en orbite autour de mars (en septembre 2014), alors qu’il ambitionne d’envoyer un vaisseau du côté de Venus puis de Jupiter et a déjà commencé à travailler sur le sujet.