Votre ville possède-t-elle une couverture mobile digne de ce nom ? L’ARCEP publie une carte détaillée de la France

Smartphone

Par Gaël Weiss le

C’est la matinée du 18 septembre que l’ARCEP a enfin lancé le site monreseaumobile.fr. ll s’agit d’une carte de France précise (métropolitaine uniquement, pour l’instant) destinée à rendre publique la qualité de la couverture réseau des opérateurs, qu’elle concerne les appels et SMS ou la couverture 3G ou 4G.

C’est un outil promis et attendu de longue date que vient enfin de mettre en ligne l’ARCEP. monreseaumobile.fr avait déjà été lancé en mars dernier, mais dans une version réduite à la seule carte de la Nouvelle-Aquitaine. Depuis ce matin, cette carte comprend toute la France métropolitaine.

Vérifier à la fois la « courverture simulée » et la « qualité mesurée »

Elle comprend plusieurs données. D’une part, les zones de couvertures mobiles déclarées par les quatre opérateurs mobiles. Il est ainsi possible de savoir si une ville ou un village est correctement couvert, que ce soit en réseau téléphonique ou en 3G/4G, par l’un des quatre opérateurs français. C’est ce que l’ARCEP appelle la « couverture simulée ». Cette carte est d’autant plus pratique qu’elle permet de savoir quelles antennes 3G/4G émettent à proximité d’un lieu précis.

L’ARCEP a mesuré la qualité de la connexion mobile sur les axes routiers. Ici, à proximité de Tours.

Mais cette carte permet surtout de vérifier la « qualité mesurée » de certaines zones précises. Il s’agit de tests effectués directement par l’ARCEP, que ce soit sur des axes de transports (routiers ou ferroviaires) ou sur des lieux de vie (même si ces derniers ne s’affichent pas sur la carte). Toutes les données ne sont pas encore parfaitement intégrées, mais c’est de loin l’outil le plus fiable et le plus pratique que l’on puisse trouver actuellement.

« Stimuler les opérateurs pour doper encore la couverture mobile »

Avec monreseaumobile.fr, le but de l’ARCEP est très clair. « Avec ces nouvelles cartes, l’Arcep entend stimuler les opérateurs pour doper encore la couverture mobile. Il s’agit de provoquer un choc de transparence, pour réorienter la concurrence que se livrent les opérateurs, afin que celle-ci porte non seulement sur les prix, mais aussi sur les performances des réseaux ».

À noter pour finir que toutes les données de cette carte sont en open data et peuvent donc être exploitées par n’importe qui au sein d’applications tierces. Elles se récupèrent à cette adresse. L’ARCEP en a également profité pour détailler sa feuille de route pour l’avenir : « courant 2018, l’Arcep publiera également les données en Outre-mer. L’Arcep a également pour objectif d’enrichir, d’ici 2018, les cartes de couverture des services data, et notamment les cartes 4G ».

Monreseaumobile.fr

Source: Source