Couverture 4G : Orange est toujours le premier opérateur mobile, mais la concurrence montre les dents

Ville de Geeks

Par Pierre le

La grande bataille de la 4G est loin d’être terminée chez les opérateurs téléphoniques français. Six mois après avoir communiqué leurs derniers chiffres , les nouvelles données laissent apparaître un podium chamboulé. Un podium à quatre places, évidemment, puisqu’il y a quatre opérateurs en France.

Orange toujours premier

Fabienne Dulac‏, directrice exécutive d’Orange, a annoncé sur Twitter que 93 % de la population française était désormais couverte par la 4G de l’opérateur. Nous parlons ici d’une couverture de la population, et non de la couverture du territoire, car comme nous l’avons vu hier avec la carte de l’Arcep, certaines régions ne sont pas encore couvertes. Et nous ne parlons pas de lieux perdus dans la montagne, puisqu’il suffit d’aller en Normandie, à une heure de Paris, pour trouver de larges zones non couvertes par la 4G.

Une belle performance qui place Orange comme le premier opérateur français en termes de couverture 4G. La société veut aller plus loin en promettant de couvrir 95% de la population des pays d’Europe où le groupe est présent d’ici la fin de l’année prochaine.

La guerre des chiffres entre la concurrence

SFR répond en faisait une promesse plus belle, mais également plus dure à tenir : 99% de la population couverte par la 4G dès 2018. SFR affirme aujourd’hui couvrir 91% de la population française en 4G, et 99 % en 3G. Une bien belle performance pour l’opérateur au carré rouge, puisqu’en décembre dernier, il couvrait 81 % de la population française.

En troisième position se trouve Bouygues Telecom. Comme SFR, l’opérateur promet de couvrir 99% de la population dès l’année prochaine. Cependant, aujourd’hui, seulement 90 % des Français sont couverts. Là encore, il y a tout de même une sacrée progression par rapport à décembre dernier, puisque Bouygues couvrait alors 85% des Français. Ainsi, Bouygues est repassé derrière SFR dans ce classement.

Quant à Free, il est logiquement en retard à cause de son statut de dernier arrivé. Néanmoins, après cinq ans d’existence, le quatrième opérateur peut se vanter de couvrir 82% de la population en 4G et 91% en 3G. Une couverture, précise Free, propre à son réseau, sans l’aide d’Orange, donc.