L’épave d’un sous-marin de la Première Guerre mondiale retrouvée avec son équipage à bord

Général

Par Jules le

Un submersible allemand datant de la Première Guerre mondiale a été découvert au large d’Ostende en pleine mer du Nord. En bon état, l’épave renferme le corps des 23 membres d’équipages.

Si le premier sous-marin militaire est apparu lors de la Guerre d’indépendance des États-Unis, il faudra attendre la Première Guerre mondiale pour que ce dernier ait un véritable impact sur la stratégie maritime. Face au blocus naval qui lui était imposé par les alliés depuis le début du conflit, l’Allemagne a entrepris une guerre sous-marine totale en envoyant ses U-Boot torpiller tout bateau allié, sans distinction de nationalité et de classe (civil ou militaire). Lors de la Première bataille de l’Atlantique, qui a duré d’octobre 1914 à 1918, les 345 sous-marins déployés par l’Allemagne ont coulé plus de 6 394 navires marchands et plus d’une centaine de vaisseaux militaires.

Mais cette stratégie de guerre sous-marine totale n’a pas permis à l’Allemagne de porter un coup décisif aux armées de la Triple-Entente, et bien souvent les submersibles allemands se transformaient en cercueil sous-marin pour leur équipage. Ainsi, les marines alliés sont parvenus à envoyer 178 U-Boote par le fond lors des quatre années qu’a duré la Première Guerre mondiale.

Une découverte rare

Et c’est l’un de ces sous-marins qui vient de refaire surface (au figuré) plus d’un siècle après le conflit mondial qui a coûté la vie à plus de 18,6 millions de personnes. En effet, Thomas Termote, chercheur belge passionné d’archéologie maritime a découvert une épave de sous-marin allemand reposant à trente mètres de fond au large d’Ostende, Belgique.

L’agence Belga rapporte que l’épave mesurant 6 m de large et 27 m de long est dans un très bon état. Coulée par une mine, seule une partie de la proue est manquante. Le reste est intact et les écoutilles sont restées fermées. “Cela indique que l’épave n’a pas été découverte avant et que les 23 membres d’équipage sont encore à l’intérieur”, a déclaré Carl Decaluwé, gouverneur de Flandre occidentale, au quotidien De Standaard.

Pour le moment, les autorités belges ignorent encore qu’elle est l’immatriculation précise du sous-marin. Durant la Première Guerre mondiale, la Flandern Flotille Allemande qui comme son nom le laisse entendre était basée en Flandre se composait de 19 sous-marins. 15 d’entre eux ont été coulés. Concernant l’équipage, la Belgique coopère avec l’Allemagne pour identifier les marins et ainsi prévenir les familles.