Si c’était à refaire, Bill Gates n’intègrerait pas Ctrl+Alt+Suppr

Sur le web

Par Jules le

L’homme le plus riche du monde est revenu sur l’existence de la commande Ctrl+Alt+Suppr, qui permet l’ouverture du gestionnaire de tâche, et regrette qu’elle ait vu le jour.

Crédit :

À l’occasion d’un forum économique tenu par Bloomsberg, Bill Gates a reconnu que Ctrl+Alt+Del était une erreur, et que la commande aurait pu être remplacée par un simple bouton. L’ex-PDG de Microsoft assure cependant qu’il n’est pas à l’origine de ce faux pas et blâme David Bradley, ingénieur chez IBM.

“Nous aurions pu avoir un seul bouton, mais le gars qui s’occupait de la conception du clavier chez IBM n’a pas voulu nous offrir notre bouton unique. C’était une erreur”, a ainsi déclaré Bill Gates.

À l’origine, la commande Ctrl+Alt+Del (ou Suppr chez nous) était utilisée par les développeurs d’IBM lors de la conception du tout premier PC. Elle ne devait pas être connue du grand public. Interrogé sur le sujet, David Bradley a expliqué que la conception du clavier était un processus long et complexe, et que les ingénieurs d’IBM n’avaient pas de temps à perdre sur de menus détails.