[On joue à des jeux de société, épisode 5] Les Aventuriers du rail – Europe : En voiture, Simone !

culture geek

Par Feel le

Vous aimez le train mais en avez marre de toujours vous retrouver assis(e) à côté du mec qui pue la sueur, ou debout dans le couloir parce que votre place a été vendue trois fois ? Alors il est fort possible que la gamme des Aventuriers du rail puisse combler votre désir de voyager à travers le monde… et à l’heure. Un tour d’Europe, ça vous tente ? Allez !

Fiche d’identité

Nom : Les aventuriers du rail : Europe
Auteur : Alan R. Moon
Illustrateur : Julien Delval
Éditeur : Days of Wonder
Distributeur : Asmodée
Genre de jeu : Stratégie ferroviaire
Nb de joueurs / âge / temps de jeu : 2 à 5 / 8+ / 30 min à 1h
Date de sortie : Février 2005
Prix conseillé : 40 euros

Dans Les Aventuriers du rail, peu importent les variantes, le tronc commun est assez simple. Vous devez relier des villes entre elles en posant des wagons de votre couleur sur le plateau pour marquer des points. Pour cela, vous piochez des cartes imposant des trajets (genre Paris / Kiev) et d’autres cartes contenant des wagons colorés, avec lesquelles vous devez réaliser des combos correspondant aux couleurs des chemins sur le plateau. Piochez une carte locomotive et c’est la fête, puisqu’elles sont multicolores et servent de joker.

Si cette explication n’a rien qui puisse réellement faire mouiller vos petits yeux, c’est dans la pratique que Les Aventuriers du rail prend tout son intérêt. Car placer ses wagons ne sert pas qu’à gagner des points de victoire et à jouer au petit train alors qu’on est un adulte, cela peut aussi entraver la progression de vos adversaires, voire les forcer à faire tout un détour, ce qui aura pour effet de vider leur stock de wagons. Et une fois qu’un joueur n’a plus de wagons ? On compte les points et la partie est terminée. D’où l’importance d’emprunter les routes les plus directes possibles. Ah bah un jeu de cheminots où on ne pourrait faire chier personne ne serait pas un vrai jeu de cheminots…

Le p’tit train, s’en va dans la campagne…

Sorti en 2005, la version Europe des Aventuriers du rail fait traverser l’Atlantique aux wagons miniatures et apporte une nouveauté intéressante en matière de gameplay : les gares. Elles ne servent pas ici à vendre un jambon-beurre dix-huit euros, mais plutôt à vous permettre de comptabiliser une route occupée par un adversaire dans la totalisation de votre Route Longue. Oui parce qu’en plus de simplement poser ses wagons entre deux villes, chaque joueur pioche une carte Route Longue en début de partie, qui octroie un score de malade, généralement déterminant pour le comptage final, mais très difficile à réaliser. Ajoutez à cela les ferry, sacrés raccourcis mais qui demandent de défausser moult locomotives, et les tunnels dont la valeur exacte de cartes à défausser pour les franchir est toujours une surprise, et vous obtenez un excellent jeu de stratégie et d’anticipation, dans lequel toute prise de risque ratée durant la partie peut s’avérer fatale lors du comptage final.

On aime

– Le matériel, simple et très joli
– La compréhension immédiate
– Hyper accessible
– Parfait jeu familial

On n’aime pas

– Il faut une énorme table

En conclusion

Les Aventuriers du rail : Europe est une référence du genre, que tout amateur de jeux de société se devrait de posséder dans sa ludothèque. Joli, facile d’accès et rapide à prendre en main, on peut aussi bien le sortir pour jouer avec des gros joueurs qu’avec ses beaux-parents. Et il ne fait jamais grève.

Nos autres critiques de jeux

–>> Diamant
–>> Sbires
–>> Smash Up
–>> The 7th Continent