Google a patché en urgence certains Google Home Mini, qui enregistraient l’intégralité des conversations des utilisateurs

Hardware

Par Gaël Weiss le

C’est une mauvaise pub dont Google se serait bien passé. Un journaliste du site Android Police a en effet eu la mauvaise surprise de constater que le Google Home Mini que Google lui avait envoyé pour le test enregistrait et envoyait aux serveurs de Google absolument tout ce qu’il entendait. La société américaine a récupéré rapidement l’exemplaire de test et procédé en urgence à une mise à jour logicielle pour mettre fin à ce bug.

Artem Russakovskii, fondateur et journaliste du site Android Police, a eu la mauvaise surprise de découvrir que son Google Home Mini enregistrait pratiquement tout ce qu’il entendait. En se rendant sur la page de profil de son compte Google, il a en effet découvert que 24 heures après l’avoir installé, le nouvel assistant virtuel avait enregistré plus de 400 extraits audios et conversations.

Un bouton défectueux

Le fonctionnement du Google Home Mini est similaire au Google Home classique. Il y a deux façons de l’activer. La première consiste à interpeller l’assistant virtuel avec un mot spécifique (Ok Google ou Hey Google). La seconde passe par un contact avec bouton physique situé au sommet de l’appareil. Une fois le bouton enclenché, le Google Home Mini va alors écouter la question de l’utilisateur.

Sur certains Google Home Mini, il semble justement que ce bouton soit défectueux. Lorsque Artem Russakovskii a appuyé sur ce bouton pour poser une question, le bouton est resté enclenché ou, tout du moins, est resté à moitié enclenché, écoutant de façon aléatoire et régulière tout ce qu’il se passait à proximité de son environnement. Lorsque l’on appuie sur ce bouton, une LED s’illumine et une tonalité se fait entendre. Dans les cas de notre Google Home Mini défectueux, la LED s’illuminait bien, mais aucune tonalité ne se faisait entendre.

Un problème hardware qui ne devrait pas concerner les versions grand public

Google a rapidement trouvé la source du problème et a réagi rapidement. Le problème semble bien être un problème lié au hardware : ce fameux bouton défectueux. En attendant de récupérer les Google Home Mini qui souffriraient de ce dysfonctionnement, Google a mis en ligne un nouveau firmware qui désactive purement et simplement le bouton. Le seul moyen d’activer le Google Home Mini est pour l’instant de l’interpeller oralement.

Sur l’une de ses pages d’aide, Google précise également que ce problème n’affecte « qu’un petit nombre d’appareils », ceux envoyés aux journalistes et à quelques personnes liées de près ou de loin à Google, et qu’il ne devrait pas toucher ceux qui ont déjà précommandé l’appareil ou qui comptent l’acheter.

D’une certaine manière, Google a eu de la chance. Certes, c’est un journaliste américain influent dans le monde d’Android qui a découvert le bug. Mais comme le Google Home Minie ne sortira réellement que le 17 octobre prochain (il est déjà possible de le précommander sur le Google Store), Google a largement le temps de vérifier l’intégrité de ses appareils qu’il compte mettre en vente.

Source: Source