[Souriez, vous êtes filmé] Des tunnels de reconnaissance faciale vont être testés dans les aéroports

Ville de Geeks

Par Fabio le

Les premières installations de ce nouveau dispositif seront mis en place dans l’aéroport dubaïote à l’été 2018.

Crédits : Satish Kumar pour The National

On en finit plus de parler de Dubaï pour ses innovations en matière de technologie. Après les taxi-volants, la voiture de police autonome ou encore le dôme simili-martien, les Émirats Arabes unis vont tester l’intégration d’un tunnel imagé dans l’aéroport de Dubaï.

80 caméras pour tout traquer

Plus qu’un joli tunnel, qui pourra d’ailleurs changer de thème (des paysages naturels, mais aussi des publicités), le dispositif doit servir la sécurité puisqu’il a pour but de reconnaître le visage de ceux qui passent à travers grâce à ses 80 caméras. Le projet a été développé en partenariat avec la compagnie aérienne Emirates. Le premier de ces tunnels sera installé à l’été prochain dans le terminal 3 de l’aéroport de Dubaï, avant d’être déployé sur les autres terminaux d’ici 2020. 124 millions de passagers sont attendus dans les aéroports dubaiotes d’ici 2020.

Gérer l’immense flux des passagers tout en garantissant une sécurité maximale, telle est la promesse qui est faite par les innovations technologiques – et notamment de reconnaissance faciale – dans les aéroports. Ces recherches ne datent pas d’hier, mais elles se multiplient ces derniers mois. Pas plus tard qu’en janvier, on vous parlait de l’initiative australienne à ce sujet, où la reconnaissance faciale pourrait remplacer les passeports en Australie.

Mais l’aéroport n’est bien évidemment pas la seule zone où la reconnaissance faciale va être utilisée, elle le devient au quotidien, aussi bien dans la téléphonie (iPhone X) que dans les équipements informatiques ou les réseaux sociaux (Facebook, Snapchat). Paradoxalement, ces avancées qui disent servir la sécurité ne sont pas sans poser d’autres problèmes : la confidentialité des données ou le piratage sont des sujets qui reviendront conjointement avec la démocratisation d’une telle technologie.

Source: Source