Spectacles invendues : 40 millions de dollars de pertes pour Snapchat

Business

Par Elodie le

Les lunettes connectées pensées pour et par Snapchat n’ont pas eu le succès escompté. La firme accuse de lourdes pertes et devra trouver quelque chose à faire de ses centaines de milliers de paires invendues.

40 millions de pertes pour environ 300 000 paires invendues. Les prévisions de The Information étaient justes, comme l’a confirmé les derniers résultats financiers présentés par Snapchat. Ces pertes sont « principalglement liées à des stocks excédentaires et des frais d’annulation d’acquisition de stocks », précise Snap Inc. Et de l’aveu même de son PDG, Evan Spiegel, un peu plus de 150 000 unités ont été écoulées.

Autrement dit, Snapchat a vu trop grand, anticipant une demande qui n’est pas venue, tandis que certains clients ont finalement retourné leur achat. Si l’idée de départ était séduisante, les Spectacles n’ont pas résisté aux premiers tests (notre prise en main). L’objet n’est pas assez abouti, et son utilisation, trop limitée, restreint l’ambition d’en un objet du quotidien, grand public, qui le sortirait du carcan potentiel de « pur gadget » (à 149,99 euros tout de même).

Un marketing bien pensé ne garanti pas le succès

Portées aux nues avant même leur sortie. Annoncées comme LE prochain gadget high-tech indispensable, les Spectacles ont accusé un démarrage poussif et confus. En cause : une communication excessive et déroutante à leur sortie, alliée à une stratégie de distribution pour le moins singulière. Peut-être trop.


En misant sur la rareté avec les Snapbot, ces distributeurs éphémères dont la localisation était annoncée via un compte à rebours sur les réseaux sociaux, Snapchat souhaitaient sans doute provoquer le désir. Mais le jeu de cache-cache a vite contraint toute velléité d’achat. Et outre, les sites de vente en ligne ne les ont proposés à l’achat que trois mois plus tard. Et seulement depuis juin dernier en France.

Résultat ? Un an plus tard, les Spectacles sont un flop et Snapchat ne sait plus quoi faire de ses centaines de milliers de paires d’invendues.

Le salut viendra peut-être des pièces n’ont encore assemblées qui pourraient servir pour une version plus aboutie, avec réalité augmentée. Mais selon The Information, l’échec des Spectacles a mis au rebut le projet de drone de Snapchat. La pilule est dure à avaler… les pertes aussi.

Source: Source