Tencent va rendre Playerunknown’s Battleground socialist-friendly pour sa sortie officielle en Chine

Jeux-Video

Par Jules le

BlueHole s’est associé au géant chinois Tencent pour sortir officiellement son PlayerUnknown’s Battlegrounds en Chine. Mais le Battle royale qui collectionne les records sur Steam devrait connaître quelques modifications pour être plus en adéquation avec les valeurs de l’État socialiste.

PlayerUnknown’s Battleground et la Chine, c’est une histoire d’amour vache. Selon Daniel Ahmad, analyste chez Niko Partners, l’Empire du Milieu représente plus de 40% des joueurs actifs de PUBG. Pourtant, le Battle Royale de BlueHole n’a pas encore eu le droit à une sortie officielle sur le territoire chinois. Pire, PUBG pourrait se retrouver sous le coup d’une interdiction de vente, car jugé trop violent et contraire à la doctrine de l’État par une association proche du gouvernement en place.

From China with love

Sûrement peu enjoué à l’idée de se priver du très lucratif marché chinois, BlueHole s’est associé au géant du net Tencent afin de mettre en place le lancement officiel de PUBG en Chine… Sous réserve de quelques conditions. Dans un communiqué partagé par l’agence Reuters, Tencent assure “qu’il va réaliser plusieurs modifications au contenu [de PUBG, ndlr] afin de s’assurer qu’il s’accorde aux valeurs socialistes, aux moeurs et à la culture traditionnelle chinoise.”

Pour Daniel Ahmad, la sortie du jeu dans les vertes contrées chinoises se fera à condition que des serveurs chinois officiels soient mis en place, que la lutte contre les tricheurs s’intensifie et surtout que le jeu suit les restrictions en vigueur dans le pays.

Comprenez que la violence devrait être atténuée. L’analyste avance, par exemple, que le sang devrait changer de couleur.