[Mise à Jour 16h38 : ça se précise] Disney à nouveau en pourparlers pour acheter les films et les séries de la Fox

Business

Par Elodie le

Les fêtes de fin d’année sont propices aux achats et Disney entend remplir sa hotte de nouvelles acquisitions. Après de premières négociations qui n’ont rien donné, les studios reviennent à la charge pour clore l’année en beauté.

[Mise à jour 16H38] À en croire CNBC, le deal entre Disney et la Fox pourrait être conclu dès la semaine prochaine. Le montant des assets vendus par la Fox (les droits des films et les séries TV) serait estimé à 60 milliards de dollars.

Ce n’est pas un appétit de souris, mais d’ogre qu’ont les studios Disney. Après Pixar (2006), Marvel Entertainment (2009) et Lucasfilm (2012), est-ce le tour de la Fox d’entrer dans le giron de la compagnie ?
Au début du mois de novembre, les médias américains se faisaient l’écho de l’intérêt de Disney pour la branche divertissement de la 21st Century Fox et ses nombreuses licences X-Men, Alien, les Fantastic Four ou encore Avatar.
Un joli coup qui ne profiterait pas uniquement à Disney puisque cette prise de contrôle de la Fox offrirait enfin à Marvel les X-Men et les Fantastic Four sur un plateau. Et autant de nouveaux personnages à inclure dans un MCU déjà pléthorique.

Selon le Wall Street Journal, les discussions entre les deux parties ont repris et un accord pourrait être finalisé avant la fin de l’année. Ce n’est pas que le temps presse, mais Disney entend lancer sa propre plateforme de streaming en 2019, lorsque son contrat avec Netflix aura touché à son terme. Quelques jours après l’annonce fracassante de la maison de Mickey, la Fox exprimait les mêmes velléités. Les deux compagnies ont donc tout intérêt à unir leurs forces face au géant Netflix, leader incontesté du secteur.

De souris à ogre du divertissement

Si la plateforme muscle sa politique de production de contenus originaux avec 8 milliards de dollars posés sur la table, Disney n’a pas à rougir de son catalogue déjà riche en licences parmi les plus lucratives de l’histoire du cinéma (Star Wars, Avengers, Pirates des Caraibes, etc.)

En cas de deal, les studios Disney s’offriraient également 30 % des parts du service de VOD Hulu (qui a frappé fort avec la série dystopique The Handmaid’s Tale), concurrent sur le secteur, mais encore trop petit pour inquiéter nos géants du divertissement. Mais aussi, les chaines National Geographic et les réseaux Fox et FX.

Cet accord devra encore être approuvé par l’administration Trump, réticente à voir apparaître de tel conglomérat dans ce secteur, ainsi que le département de la Justice qui a déjà lancé des procédures en vue de faire capoter la fusion à 85 milliards de dollars entre Time Warner et AT&T.

Source: Source