CES 2018 : Panasonic passe aux vidéos en très basse lumière avec le GH5S

Photo

Par Anh Phan le

Après les GH5 et le G9, Panasonic vient de profiter du CES 2018 pour annoncer son nouveau GH5S, dédié aux vidéographes et plus particulièrement ceux qui travaillent avec les très basses lumières.

Pour se faire et aller concurrencer le Sony Alpha 7S Mark II, le Panasonic Lumix GH5s embarque non pas le capteur Micro4/3 de 20,2 Mégapixels du GH5 mais un capteur Micro4/3 Dual ISO de 10,2 Mégapixels. Ainsi, d’après les premiers retours, on obtient une qualité d’image supérieure à la référence du moment chez Sony. Avec une sensibilité allant jusqu’à 51.200 ISO (204.800 ISO en étendu), vous pourrez ainsi filmer jusqu’en 4K à 60fps et avec plusieurs possibilités de ratios (4:3, 17:9, 16:9 et 3:2). La technologie Dual Native ISO (ou DNI pour les intimes) provient des caméras professionnelles de la marque et utilise un double circuit de traitement du bruit, avec deux niveaux d’ISO natifs différents. En haute sensibilité ISO, le GH5S bascule donc sur le second circuit, adapté à leur traitement, pour obtenir des séquences propres et détaillées en basse lumière.

Et parce que le GH5S se destine à la vidéo et non à la photo, on retrouve un filtre passe-bas et surtout, on “perd” la stabilisation dans le boîtier, ce qui allège ce dernier. On a toujours de l’enregistrement en 10-bit, 4:2:2 jusqu’à 400 Mbps (50 MB/s), le support du HDR, le Bluetooth 4.2, de l’USB-C 3.1, la génération de Time Code, des RAW en 14-bit, des rafales jusqu’à 12fps, le mode 4K Photo. Comptez 2499€ boîtier nu.

Mais mieux que des mots, une vidéo de Romain Sarret, ambassadeur vidéo Lumix et spécialiste du GH5, qui est parti en
tournage à New York avec un GH5S de pré-série :